Coupe Farina 2011

En 2009, je participait à l’organisation d’un petit rallye aérien dans mon aéroclub : la Coupe Farina, appelée ainsi en hommage à l’une des figures marquantes du club, Antoine Farina, qui était instructeur.

Ce rallye avait pour ambition de devenir annuel, les gagnants de l’année ayant la charge de l’édition de l’année suivante. L’édition fût donc organisée comme prévu par l’équipage vainqueur en 2010. Le rallye eut dont lieu le 18 septembre 2010, et j’y ait participé avec Guillaume, alors PPL, et Marine, ma copine, et nous avons eu la bonne idée de gagner la dite coupe. Nous voici donc chargés de cette édition 2011.

Nous avons voulu cette 3ieme édition originale, avec donc l’organisation de plusieurs « épreuves » en supplément des traditionnels questionnaires théoriques, historiques et de la navigation. Au programme :

  • le relevage d’informations au sol: nous avons en fait placé les triptyques PON, TOU et AJO au sol à proximité des points tournants. Les candidats devaient les relever, puis déterminer ce qu’ils signifiaient. Les lecteurs du blog auront deviné qu’il s’agit des indicatifs des VOR de Pontoise (PON – et non du VOR de Pontarlier, qui n’existe pas 😉 ), Toulouse (TOU) et Ajaccio (AJO).
  • la réalisation d’une « lettre », via un parcours à effectuer en vol et donné sous la forme d’une fiche qui indique une succession de cap à prendre pendant un temps donné. L’objectif final est d’écrire en l’air le mot « FARINA », chaque équipage « écrivant » une lettre et le lettres étant enregistrées par un traceur GPS.

A l’issue du vol, les candidats devaient nous indiquer ce qu’étaient les triptyques et estimer la longueur d’une navigation triangulaire entre ces 3 points (1197,2 NM exactement, soit quelques 2217 km).

Vendredi, point météo, météo qui à eu la bonne idée de s’annoncer radieuse, nous confirmons donc l’organisation de la coupe le lendemain. Samedi 24 octobre, après une courte nuit (j’avais réunion de comité de l’aéroclub la veille, couché vers minuit et demi), mon réveil sonne à 6h, rendez-vous 6h30 avec Guillaume au club. Le but est d’aller placer nos lettres à proximité de 3 points tournants avant l’arrivée du premier équipage, programmé à 8h. Nos lettres sont constituées par des bandes de tissus d’environ 5m par 40 cm que nous disposons de telle sorte à dessiner les lettres, avec quelques cailloux à chaque coin histoire que ça ne s’envole pas. Si les lettres paraissaient imposantes dans mon petit salon d’étudiant, elles le sont tout de suite moins au milieu d’un champ, et nous doutons sur leur visibilité en vol (nous avions déjà évoqué ce point avant et réfléchit à des solutions de replis), une vérification s’imposera avant le départ du premier équipage ! Nous plaçons donc l’un des triptyques sur le terrain, le second à Arçon, le premier point tournant, puis à Arc-sous-Cicon, le second point tournant.

8h, nous remettons le dossier au premier équipage. Je file prendre le Cessna 152, mon brave Roméo-Fox, afin de vérifier la visibilité des lettres. Mon but est de monter à 5000 ft pour voir ce que cela donne à plus de 2000 ft de hauteur. Seul à bord, avec un tiers des pleins, mes braves 110 chevaux me permettent de monter aux alentours de 600 ft/min, à la Vz max. Je m’approche de la verticale des installations, vers 4800 ft d’altitude, je ne voit pas les lettres, je me dit que quelqu’un nous les as déjà enlevées… arrivée pile à la verticale, elles apparaissent, nos craintes se confirment : nos lettres sont difficilement visible si on ne sais pas ou elles sont et si on ne passe pas juste à la verticale. Les équipages qui auront éventuellement lu les lettres seront donc notés en bonus.

Lettres vues de la verticale, aux alentours de 2100 ft de hauteur
Lettres vues de la verticale, aux alentours de 2100 ft de hauteur

Je profites tout de même de ce vol court pour apprécier le superbe paysage matinal (avec vue sur les Alpes) :

Montée initiale à Pontarlier LFSP
Montée initiale à Pontarlier LFSP
Quasi-verticale à 2100ft QFE
Quasi-verticale à 2100ft QFE

La réalisation des lettres demande pas mal de travail, car nous tenons à briefer les équipages afin que les consignes soient bien clair et que la sécurité soit maximale.

Marine s’est brillamment chargée de l’intendance, nous avons en effet proposé aux équipages de manger avec nous à midi, nous nous sommes donc retrouvés autour d’un petit barbuc et de quelques (délicieuses) salades à midi, de quoi partager de bons moments.

Au final, 7 équipages se sont affrontés durant cette coupe. L’opération « Ecriture du mot Farina dans le ciel » donne un résultat intéressant, pas facile pour les pilotes de suivre des cap sans savoir quel est le but. Avec les petits soucis techniques (datalogger qui ne fonctionnent pas ou s’arrête en vol…), le résultat n’est malheureusement pas très lisible, même s’il faut féliciter certains équipages car leur tracé est quasi parfait (je mettrai une image plus tard).

Le pari semble réussit car ils se sont apparemment tous amusés. Reste à souhaiter bonne chance a l’équipage vainqueur pour l’organisation de l’année prochaine, mais les connaissance, car sera une édition originale et certainement pleine de surprises !

Départ de l'un des équipages
Départ de l'un des équipages

Pour les curieux, voici le dossier que nous avons proposé à nos équipages.

About

View all posts by

One thought on “Coupe Farina 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *