Un brevet blanc… pas si blanc !

Samedi 26 juin 2010, aéroclub de Pontarlier.
La journée commence avec un réunion d’information sur la règlementation organisée par le club avec la présence du pilote-inspecteur. 12h, Bertrand part en vol avec un élève pour faire la mania. Il doit ensuite me faire passer mon « brevet de base blanc », histoire de faire une petite « répétition générale » de l’examen à venir. Je profite d’un temps morts pour me replonger un petit coup dans le manuel de vol, puis je sort préparer l’avion, sous le soleil toujours radieux.
Retour de vol de Bertrand, le barbuc de la réunion d’info commence à se mettre en place. Bertrand referme la porte porte de la salle de briefing en me lançant quelque chose comme « C’est parti pour le brevet de base », je ne relève pas ! Nous entamons le briefing non sans manger quelques (délicieuses) saucisses dans un morceau de pain. Briefing complet sur les perfos avion, les droits et les devoirs du titulaire du BB, la règlementation, bref, que du classique je pense !

Nous nous rendons à l’avion, et nous installons à bord du F-GPRF, Cessna 152 en son état, dans ma tête, on est parti pour un brevet blanc qui sera l’occasion de réviser un peu la mania. Bertrand me rappel que je doit faire comme s’il n’était pas la et agir en commandant de bord. Mise en route, roulage et essais moteurs, tout est OK à bord. Le vent est quasi nul, la piste 02 est en service, je m’engage et remonte la piste en vue d’un décollage à perfo max, suivit d’une montée ver 6000 ft histoire de se mettre de l’eau sous la quille pour la mania. Aligné sur la piste, la puissance est affichée et le badin rapidement actif, je continue.
Montée vers 6000 ft à la Vz max, comme il faut chaud (au sol, aux alentours de 25-30°), on oublie pas de surveiller la température du moteur. Nous entamons la mania, décrochages en lisse et pleins volets, virages à grande inclinaison (il faut s’y remettre, mais ça revient vite), vol lent… je fait l’erreur de laisser les commandes 2 minutes à monsieur à ma droite, qui me met l’avion en virage engagé… faut tout leur dire à ceux la !

Vol d'examen BB - Vue d'ensemble
Vol d'examen BB, le 26 juin 2010 - Vue d'ensemble

Nous retournons bientôt en tour de pistes, et le premier commence bien, car au moment de sortir les volets, ils sont en panne 😉 ! On fait comme on a appris, on garde 70 kts jusqu’à l’arrondi en essayant de bien garder le plan, car mine de rien, en lisse, il plane ce bon vieux 152 et c’est coton pour rattraper le plan si on est trop haut ! Arrondi pour un touché vers 60 kts, l’axe est pas super bien tenu, mais c’est pas grave, on était en panne de volets. Comme c’est régulièrement le cas en vol avec instructeur, bizarrement, un équipement en panne se remet subitement à fonctionner et donc on peux continuer nos tours de pistes, car nos volets remarchent parfaitement 😉 ! Cette fois-ci, il faut monter à 1500 ft QFE, car le monsieur à ma droite me prédit que mon moteur va ma lâcher ! Ça ne manque pas, vers le début de ma vent arrière, je me retrouve subitement sans moteur ! C’est parti pour une PTU. Je sort les pleins volets un peu trop vite, ce que je regrette bientôt, car je doute de pouvoir faire la piste à la vue de l’accélération de ma descente. Allez, on essaye de tenir les 60 kts de finesse max pour maximiser les chances. Bien joué, car je fait la piste, en fauchant les herbes folles au seuil de piste, mais je la fait !

Et comme par hasard, une fois au sol, le moteur se remet subitement à fonctionnement normalement, et cette fois, c’est les nuages qui sont descendus (ou ça ????? il fait toujours grand soleil ici… ah ces instructeurs…), et donc je doit faire un tour de piste basse hauteur. Je pose l’avion une dernière fois puis je retourne au parking et je stationne l’avion devant la pompe. Moteur arrêté, je me tourne vers Bertrand.
Il commence par me demande si je me souvient de ce qu’il m’a dit en entrant dans la salle de briefing, grand blanc (c’est le cas de le dire !). Je ne parvient pas à savoir où il veux en venir ! Après quelques essais infructueux, Bertrand fini par m’annoncer que c’est bon, je vient d’obtenir mon brevet de base (ou comment obtenir son brevet sans stress, j’avais gardé en tête durant tout le vol que c’était un brevet de base blanc et donc un vol « presque comme tous les autres » 😉 ).

Vol d'examen BB - Détail des tours de pistes
Vol d'examen BB, le 26 juin 2010 - Détail des tours de pistes

Bon débriefing pour reparler de ce qui est allé et de ce qui est moins bien allé, mais tout s’est passé suffisamment bien pour que je soit reconnu capable d’aller désormais voir la haut tout seul (presque – si on excepte la météo capricieuse et mon banquier qui l’est tout autant) à chaque fois que l’envie s’en fera sentir !

Bien sur, ce brevet de base n’est qu’une étape, et un PPL se profile déjà à l’horizon dans les mois qui viennent (première nav solo il y a un petit mois).

Merci beaucoup à Bertrand Marbach, qui est parvenu à m’emmener jusqu’ici et pour avoir supporté jusqu’ici le petit groupe de jeunes élèves pilotes diaboliques qui envahissent chaque samedi l’aéroclub ! Merci également à Jean-Marie L, mon professeur BIA (passé en 2006… 4 ans déjà !), grâce à (ou à cause de…) qui j’en suis ici aujourd’hui !
Télécharger le fichier KMZ pour Google Earth de mon vol d’examen BB

About

View all posts by

0 thoughts on “Un brevet blanc… pas si blanc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *