Premier vol de 2009 !

Il a reneigé le 31 décembre sur Pontarlier, et ça n’est pas les températures négatives de ce début d’année 2009 qui allaient faire fondre les quelques centimètres du manteau blanc qui recouvrait à nouveau la région ! Pourtant, j’ouvre ce matin mes volets en me levant pour voir que les conditions étaient idéales pour entreprendre un vol, un grand soleil et pas du tout de vent ! Mon vol est prévu à 10h, et comme je n’ai pas nouvelles de Bertrand (comme on dit, pas de nouvelles, bonne nouvelle !), je décide de me rendre à l’aéroclub vers 9h30. Bertrand n’est pas encore la, mais je constate que le parking est une vrai patinoire, mais par chance la neige sur la piste est encore fraiche et ne parait pas excessivement glissante. Je reste quand même réservé et attend Bertrand pour voir ce qu’il en pense.

Arrivé un peu avant 10h, il inspecte l’état de la piste, pour m’annoncer que c’est bon, on va voler 😉 !

Visite prévol, puis après avoir sorti tant bien que mal l’avion de son hangar (le parking étant gelé, pas facile de pousser la bête), et après avoir brassé l’hélice comme préconisé dans le manuel du vol pour les démarrages par grand froid (il fait -8°C… on est vraiment prêts à tout pour aller la haut :-)) ), nous nous installons à bord ! Contre tout attente, le moteur ne pose aucun problèmes au démarrage, aurait-il pris comme bonne résolution pour l’an 2009 de démarrer au quart de tours 😉 . Pendant que le moteur chauffe, nous discutons du décollage sur la piste couverte par quelques centimètres de neige. Nous fixeront au roulage pendant que nous remontons la piste un point à mi-piste au delà duquel nous interrompront le décollage si les roues n’ont pas quitté le sol.

Puis nous débutons le roulage, je constate que la neige freine énormément l’avion, d’habitude, pour le roulage, on affiche entre 1000 et 1200 tours/min au tachymètre, la il faut en afficher pas moins de 1500 pour que l’avion daigne avancer !

Alignement, mise en puissance sur le freins, puis les 110 CV du moteur nous tirent sur la bande de goudron toute maculée de blanc. 50 nœuds, on peux tirer sur le manche, c’est bon nous voila en l’air, l’accélération brusque que nous ressentons au moment ou les roues quittent le sol me fait pleinement prendre conscience à quel point cette neige nous empêche d’avancer ! 65 nœuds, nous montons rapidement, 300 pieds, on peut rentrer les volets. En montant, je découvre la beauté de ce paysage tout blanc vu de la haut ! Je découvre également un véritable mer de nuage tout autours du plateau de Pontarlier. Ornans est sous les nuages, Genève est sous les nuages, ce qui ne va pas sans rajouter une certaine féérie à ce paysage tout blanc !

Une fois notre altitude atteinte, nous entamons les exercices, mise en palier, virage en palier, mise en montée et en descente et les virages qui vont avec 😉 . Ça va beaucoup mieux qu’a la séance précédente, je retrouve peu à peu mes marques. Pendant nos évolutions, nous pouvons également observer le Mont Blanc, au dessus de cette mer de nuage toujours aussi superbe.

Mes repères reviennent peu à peu et je commence à reprendre mes marques perdues en 2 mois d’interruption.

Après 35 minutes d’exercices en tout genres, nous décidons de regagner le circuit de piste, et Bertrand me propose de faire un petit touch & go puis de refaire ensuite un tour de piste, ce que j’accepte volontiers ! Bertrand me rebrief un petit coup pour l’attero sur la neige. Passage en étape de base sans problème, je réduit un peu trop les gaz, Bertrand me fait un petit palier de rattrapage pour récupérer la bonne altitude en finale, puis virage en finale. On essaye de bien viser le début de la piste pour en garder un maximum, hop les roues prennent le contact avec le sol. On sent que l’avion glisse un peu sur la neige, mais rien de grave, on remet les volets sur 10°, on coupe la réchauffe, on remet les gaz et nous voila repartis pour un tour la haut !

Deuxième tour de piste un peu plus difficile, la fatigue commence à se faire sentir un peu, cela fait maintenant presque une heure que nous volons, et mine de rien, l’instruction, ça fatigue 😉 .

Assez satisfait de mon vol, il reste encore bien des choses à peaufiner et à affiner, mais j’ai retrouvé à peu près mes repères, l’année 2009 commence bien . J’espère que cette année sera une année remplie de vols aussi beau et aussi bien.

Et comme Bertrand m’as proposé de remettre ça rapidement, j’ai repris une leçon… demain ! Et oui, 2009 commence sur les chapeaux de roue !

About

View all posts by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *