Journée ventée

Samedi 20 mars 2010. La météo annoncée la veille pour ce matin est assez médiocre, probablement de la pluie, et pas mal de vent. Je découvre ce matin la un temps meilleurs que celui annoncé. Un peu venté, mais pas de pluie, le plafond doit se situer entre 4000 et 5000 ft, ce qui devrais nous laisser le champ libre pour quelques tours de piste.

Je retrouve Bertrand au club vers 10h, qui revient d’un vol avec un élève. Apparemment, c’est bien volable, le plafond est assez élevé, le vent est assez fort (assez variable, en moyenne  vers 8-10 kts), mais dans l’axe. L’objectif du vol est clairement annoncé, un ou deux tours de piste avec l’instructeur, et si ça va bien, je devrais me débrouiller seul 😉 .

Nous nous installons à bord. Le vent vient du sud, donc nous décolleront en piste 20, la piste que j’ai le moins utilisée jusqu’à présent. Alignement, mise en puissance, le décollage et la montée sont rapides, grâce au fort vent de face.

Je vire en vent traversier un peu tôt, et ne compense pas assez le vent de travers dans cette phase, nous atteignons 800 ft, je vire dans la foulée en vent arrière, je doit préparer l’avion rapidement, car comme j’ai viré en vent traversier tôt, avec le vent désormais dans le dos, cette vent arrière sera courte ! J’annonce d’or est déjà un simple touché à la radio, je ne déposerais pas Bertrand à ce tour la. Je me remet dans le bain pour faire un attero correcte. Ça se passe bien, nous repartons pour un nouveau tour de piste. Je corrige au mieux avec les remarques que m’as fait Bertrand au premier tour de piste.

Pour celui-ci, je gère un peu mieux le vent, et je prolonge ma phase de montée initiale pour  ne pas précipiter ma vent arrière. Je me sent bien dans le « timing », je m’annonce donc en vent arrière pour une option (ce qui signifie que je ne sais pas encore si je fait un complet pour poser Bertrand ou si on continue dans la foulée pour un nouveau tour de piste avec lui). En fin de vent arrière, un avion s’annonce à 8 minutes de nos installations en provenance de Lons, je le garde en tête et je continue. Attero sans soucis, Bertrand me demande de contrôler ma vitesse, et de remonter la piste pour le remonter !

Je le dépose en bout de piste au hauteur du taxiway, dernières instructions de sa part (il me demande si j’ai bien entendu le trafic qui s’annonçait, c’était noté, être prudent et se faire plaisir… je n’y manquerais pas !).

Je recycle l’avion et m’annonce aligné en piste en 20 pour des tours de piste solo. Mise en puissance, décollage. Il faut se « battre » un peu avec le vent, ça « tabasse » un peu ! Je m’établis en vent arrière à 800 ft/sol, puis vire en étape de base, un autre avion s’annonce à 5 minutes des installations, nous sommes 3 dans le circuit, il faut ouvrir les yeux, ça devient intéressant. Je fait des messages les plus complets possibles, et aussi plus fréquemment. L’avion de Lons s’annonce en vent arrière, sans visuel sur moi. Je vire en finale, lui s’annonce en étape de base. Quelques secondes plus tard, il s’annonce lui aussi en finale, il n’as pas précisé s’il avait visuel sur moi, donc je lui annonce que je suis en courte finale pour la 20.

Mes 3 tours de piste solo du 20 mars 2010
Mes 3 tours de piste solo du 20 mars 2010

Touché sans soucis, je remet les gaz dans la foulée. L’avion de Lons se pose, puis le deuxième avion annonce qu’il à visuel sur moi. Je continue donc pour un nouveau tour de piste à 3500 pieds (800 ft/sol). Je me met en descente un peu trop rapide en étape de base, et je me retrouve donc 100 pieds trop bas en début de final. Je fait un petit palier de rattrapage, puis je continue ma descente. J’arrive au niveau de la piste, arrondi, je tire un peu fort, l’avertisseur de dérochage retentis, je ne rend pas la main et je remet un petit peu de gaz afin d’accompagner l’avion vers le sol. Lors du débriefing avec Bertrand une fois posé, il m’expliquera que cela est du à une descente un peu plate, sous le plan, de part le fait que je n’ai pas suffisamment compensé les effets de vent de face. Je remet les gaz pour un dernier tour de piste. Le second avion en l’air s’est annoncé en vent arrière, je le surveille donc du coin de l’œil. J’essaye de bien travailler ce tour de piste. Je suis en vent arrière, l’autre avion s’est posé et remonte la piste, la piste devrais donc être libre pour mon atterrissage. Étape de base puis finale sans soucis, l’attero se passe bien. Retour au parking sans soucis, j’ajoute 25 minutes de vol en solo au compteur… il ne m’en reste plus que 2 avant de pouvoir me présenter à l’examen du brevet de base !

J’avais prévu un second vol en début d’après-midi, qui n’aura pas lieu car la pluie s’était invitée !

Télécharger la trace de mon vol du 20 mars pour Google Earth

About

View all posts by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *