Vol des neiges

Samedi 22 janvier. Il a neigé sur la région, mais assez peu, entre 1 et 2 cm selon les endroits. Je me rend vers 14h au club, et je commence par… le démontage des décorations de Noël, encore installées dans le club-house. J’ai réservé le Cessna 152 pour 15h. La piste est noire (avec seulement quelque plaques de neige par endroit), il fait -5°C et le vent est plutôt fort aujourd’hui, entre 15 et 20 kts, mais presque dans l’axe et assez liminaire.

Par -5°C, les avions ont aussi froid et la réchauffeuse est de sortie dans le hangar
Par -5°C, les avions ont aussi froid et la réchauffeuse est de sortie dans le hangar

15h05, je prend possession de l’avion. Pré-vol, il me reste 45 L dans les réservoirs, soit environ 1h45 d’autonomie. J’envisage un vol de 30 minutes, il me restera donc plus d’une heure 15 à l’atterrissage, ce qui est confortable, je ne fait donc pas de complément de plein.

Je met en route à 15h18, et je m’annonce pour un vol local, j’envisage d’aller voir du coté du lac Saint Point. Essais moteurs, tout est OK, je remonte la piste et m’aligne bientôt sur la piste 02. Transpondeur sur ON, le compa au QFU, gyro recalé. Je suis paré au décollage. Mise en puissance : 2400 tours/min au tachymètre, les paramètres sont dans le vert, le badin est déjà actif ! Faut dire qu’avec les 15/20 kts de vent de face, ça va très vite. Je quitte déjà le sol. Les 300 pieds sont franchis en même que le seuil de piste, rentrée des volets, altération de cap, on continue de monter. Premier virage puis vent traversier. Un autre pilote du club remonte la piste et me demande mes intentions.

En sortie de circuit par le sud, le paysage s'offre à moi !
En sortie de circuit par le sud, le paysage s'offre à moi !

J’annonce un vol local au lac Saint Point. J’ai l’intention de grimper un peu, vers 5000 ft. Il annonce également son intention d’effectuer un vol dans le même secteur. Il va falloir ouvrir l’œil ! Les nuages m’imposent bientôt de me stabiliser à 4800 ft. La visi n’est pas extraordinaire mais très correcte.

Cap sur le lac Saint Point
Cap sur le lac Saint Point

Je fait quelques évolutions au dessus du lac. L’autre avion s’annonce en sortie de circuit par le sud, il arrive donc dans mon secteur, je le cherche. Je ne tarde pas à l’identifier, bien plus bas que moi, aucun soucis. Je le garde en vue, il passe sous moi quelques centaines de pieds plus bas. Je reprend le cap vers Pontarlier, je passe à l’est du château de Joux et de la ville.

Non loin du lac
Non loin du lac
Retour à Pontarlier par le Chateau de Joux, au centre de l'image
Retour à Pontarlier par le Chateau de Joux, au centre de l'image

Je décide de rejoindre l’aérodrome par la verticale. Verticale, j’en profite pour jeter un œil sur la manche à air. Le vent est toujours assez soutenu (sans surprise) et presque dans l’axe. Je dépasse la vent arrière puis effectue un 270° par la droite pour m’intégrer en vent arrière pour la piste 02. Vent arrière stabilisée, étape de base, il faut prendre en compte le vent pour ne pas s’éloigner. Virage en finale. Prise en compte du vent, j’adapte mon plan de descente. Tout se passe bien jusqu’à l’arrondi… j’arrondis et un peu fort et me retrouve rapidement à quelques mètres au dessus de la piste. Je vient d’attraper le pompon, ni une ni deux, je décide de remettre les gaz et je repart pour un tour supplémentaire. Ça monte toujours aussi bien. Vent traversier,vent arrière, étape de base, dernier virage et finale. On prend compte du vent pour tenir le plan, 60 kts en finale, je suis bien. Au dessus de la piste, j’arrondis en tachant de mieux doser qu’a ma précédente tentative. Je bloque l’assiette, je suis a quelques centimètres au dessus de la piste. Un petit couinement de l’avertisseur de décrochage, et je retrouve doucement le plancher des vaches, en mode atterrissage court, avec ce vent face, nul besoin d’utiliser les freins, d’ailleurs, la vitesse-sol au très faible. Je suis même obligé d’afficher par loin de 1400 rpm pour remonter face au vent.

Arrivée au parking, je stoppe l’avion à proximité de la pompe après 35 minutes de vol, il lui reste environ 1h d’autonomie dans les ailes, donc il a soif !

Un superbe vol, et une journée qui se termine bien, avec ce superbe couché de soleil prise peu avant de quitter le club !

Coucher de soleil en quittant le club
Coucher de soleil en quittant le club

Ce vol termine la sixième page de mon carnet de vol 🙂 .

About

View all posts by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *