« Écoute » des messages ACARS

C’est suite à un message passé sur la PilotList que j’ai découvert que l’on pouvais « écouter » les messages ACARS. Il suffit de s’équiper d’un récepteur sur la bande nautique (VHF ou HF en fonction de la bande que l’on souhaite écouter), de le connecter à la carte son de son PC et d’exploiter un logiciel de décodage des messages ACARS.

Cet article se divise en plusieurs parties :

  1. Mais que sont donc les ACARS ?
  2. Le réseau ACARS
  3. Partie Matérielle
  4. Partie Logicielle
  5. Mise en pratique avec acarsd
    1. Installation de acarsd 1.65
    2. Lancement de acarsd en mode graphique
    3. Configuration de acarsd
    4. Utilisation de acasd en mode texte
    5. Placement du récepteur
    6. Utilisation de acarsd en mode grapique
  6. Exploitation des informations
  7. Fréquences dans le monde et en Europe
  8. Informations supplémentaires

Mais que sont donc les ACARS ?

Les messages ACARS (pour Aircraft Communication Addressing and Reporting System) sont des messages codés échangés entre un (des) avion(s) et le sol. Le système permet d’échanger des données notamment entre les services de la navigation aérienne (contrôleurs), ce qui permet de désengorger les fréquences. Le service est également utilisé par les compagnies pour échanger des informations avec leurs équipages, en encore par les avions qui peuvent envoyer de façon automatiques des messages aux services de maintenance de la compagnie sur les pannes éventuelles, ce qui permet d’anticiper les réparations.

On a pas mal entendu parler de ces fameux messages lors de la disparition du vol AF447, car les dernières informations reçues de ce vol l’ont étés via le système ACARS.

Techniquement, le système peut utiliser 3 vecteurs différents :

  • Les systèmes de  transmission VHF sur la bande aéronautique. Ce système est peu coûteux mais il présente l’inconvénient d’avoir une portée limitée, la bande VHF ayant une portée optique.
  • Une transmission satellitaire est donc principalement utilisée lors de survols océaniques pour assurer un service tout au long de la traversé, mais il est beaucoup plus coûteux à mettre en place, sans compter qu’ils ne couvrent pas encore toutes les régions de monde, et notamment les régions polaires.
  • C’est pour cette raison qu’il a été mis en place plus récemment la transmission de messages ACARS sur la bande HF, dont la portée est de plusieurs milliers de km.
Console centrale d'un 757
Console centrale d’un 757 – le boitier gris avec un clavier et un écran sert pour l’envoi des messages ACARS – Crédits Kent Wien

Concrètement, ces messages textes sont des messages numériques. On utilise donc un dispositif de type modem (modulateur/démodulateur) pour moduler ces messages numériques en signaux analogiques (comme on le faisait au début de l’ère Internet avec les lignes RTC) selon une norme définie par l’AIRINC dés 1978 (le système ayant été par la suite été adopté de façon progressive par les compagnies dans les années 80, désormais, c’est un système utilisé assez massivement par les compagnies).

Il s’agit bien entendu d’un système bidirectionnel, c’est à dire qu’il peut aussi bien être utilisé dans le sens sol-air que dans le sens air-sol.

On peux tenter de lister les différents usages que l’on fait désormais du système ACARS (liste non exhaustive) :

  • Transmission de plans de vol
  • Transmission d’informations techniques aux services de maintenance de la compagnie (ces informations peuvent-êtres transmises de façon automatique -sans intervention de l’équipage- par les systèmes de l’avion)
  • Communication d’informations utiles entre les équipages et les différents services des compagnies aériennes
  • Transmission de clairances par le contrôle dans les zones non couvertes en phonie ou avant le départ sur les aérodromes

A bord de l’avion, les messages ACARS sont décodés par les systèmes de l’avion puis imprimés dans le cockpit pour êtres portés à la connaissance de l’équipage. Les messages peuvent être émis par l’équipage via un écran et un clavier le plus souvent situé sur la console centrale (voir photo plus haut).

Imprimante de message ACARS d'un Boeing 757
Imprimante de message ACARS d’un Boeing 757 – Crédits Kent Wien

Comme je le disais plus haut, j’ai découvert via la liste de diffusion PilotList que l’on pouvais aisément décoder les messages ACARS, simplement en s’équipant d’un récepteur sur la bande aéronautique et d’un PC. Une carte son n’étant qu’un système capable d’analyser des sons, on peux s’en servir pour enregistrer les messages ACARS modulés. Il suffit ensuite de s’équiper d’un logiciel capable de démoduler les signaux reçus et le tour est joué ! La suite de l’article vous explique comment j’ai procédé.

Le réseau ACARS

Les messages ACARS transitent via un réseau géré par le SITA (Société Internationale des Télécommunications Aéronautiques). Le réseau se constitue peu à peu depuis son origine, en 1984, les ACARS étaient alors transmis uniquement par VHF, via les Remote Ground Stations (RGS). Le réseau à peu à peu évolué, pour intégrer la transmission via les fréquences HF entre 1995 et 2001, puis l’introduction des transmissions par satellites (Inmarsat dans les années 1990 puis Iridium en 2008). Voici un schéma récapitulatif du réseau  en 2009 (assez proche voir conforme au réseau actuel à priori) :

Schéma du réseau ACARS du SITA
Schéma du réseau ACARS du SITA

La couverture via le lien VHF est estimée par le SITA comme suit :

Couverture ACARS par lien VHF
Couverture ACARS par lien VHF

Partie matérielle

Comme je souhaitais expérimenter cela, j’ai décidé d’exploiter ma radio ICOM IC-A14 acquise l’an dernier sur le net aux USA (mais vous pourriez utiliser n’importe quelle radio ou même simple récepteur, comme celui-ci, pourvu qu’elle soit équipée d’une sortie audio). Comme mes ordinateurs portables ne sont pas équipés d’entrée ligne et que je ne voulais pas risque de griller mes entrées micro en

branchant dessus ma radio portative (sans compter les risques de distorsion, et donc de dégradation de la qualité du signal), j’ai décidé d’acquérir une petite carte son externe dotée d’une entrée adéquate (LINE IN, l’un des moyen facile pour savoir si votre carte son en est équipée, c’est de vérifier si il y a une entrée son bordée de bleu, le bleu étant la couleur « standard » pour les entrées lignes en informatique). Comme je voulais pouvoir l’utiliser sous Linux, j’ai pioché dans la liste des cartes sons externes supportées sous Ubuntu. Mon dévolu s’est porté sur la Sound Blaster X-Fi Surround 5.1 Pro (vous pouvez l’acquérir ici), que j’ai pu acquérir sans me ruiner sur un forum d’informatique.

L'Icom IC-A14
L’Icom IC-A14

Il faut également s’équiper d’un câble qui permet la connexion entre le scanner/radio et la carte son. La sortie « SP » (pour speaker) de l’ICOM IC-A14 est une prise jack 3.5 mm (c’est également le cas pour l’ICOM IC-A15, déclinaison européenne de l’ICOM IC-A14 américain). J’ai donc utilisé un câble mâle-mâle 3.5 mm que l’on peux trouver dans n’importe quel magasin qui dispose d’un rayon audio ou sur Internet pour quelques euros (par ici par exemple).

Il vous faut donc :

  • Un PC équipé d’une carte son avec une entrée ligne (LINE IN). Tous les PC doivent être capables de faire tourner le logiciel que je vais vous présenter, son auteur indique qu’il le fait tourner sur un PC équipé d’un Pentium 133 avec 64 Mo de RAM. Si ces chiffres ne vous disent rien, ils montrent que le logiciel est capable de tourner sur de véritables antiquités, ce genre de configuration est celle que l’on trouvais typiquement dans les ordinateurs des années 95-96.
  • Un scanner ou une radio sur la bande que vous souhaitez utiliser. Ce récepteur doit disposer d’une sortie casque.
  • Un câble de liaison avec les prises correspondantes aux appareils que vous souhaitez utiliser (typiquement jack 3.5 mm coté carte son, en revanche, le type de prise est susceptible de varier d’un modèle de récepteur à l’autre).
  • Coté logiciel, il faudra vous équiper d’un logiciel de décodage des messagers ACARS, nous y reviendront par la suite.

Partie logicielle

Lors de mes recherches, j’ai trouvé plusieurs logiciels capables de décoder les ACARS via la carte son de n’importe quel PC.  On peux citer notamment (liste non exhaustive):

Certains de ces programmes ont des fonctions intéressantes, comme PlanePlotter, qui est capable de positionner les avions sur une carte en fonction des messages ACARS reçus.

Mon choix s’est porté sur le logiciel acarsd qui est intéressant pour moi car il fonctionne sous Linux et Windows. D’autre part, il semblerais que les algorithmes de décodages inclus dans ce logiciel soient particulièrement performants (l’auteur prétend même que les algorithmes qu’il a développé sont plus performants que bon nombre d’algorithmes de solutions commerciales). D’autre part, acarsd propose une base de données des codes des compagnies, des avions, … ce qui permet d’obtenir de façon automatique les messages en clair (car chaque compagnie est codée, par exemple, les vols Air France sont codés avec les lettres AF ou AFR, mais certaines compagnies ont des codes nettement moins évidents, comme certains vols Easy Jet qui peuvent porter le code U2. Le programme contient également une base de données des avions des lignes, ce qui permet de faire correspondre un type d’avion à chaque immatriculation contenue dans le base). acarsd est donc en mesure de fournir des messages bien décodés, beaucoup plus intelligibles et digestes que les messages bruts. acarsd offre même la possibilité de décoder plusieurs fréquences ACARS simultanément (jusqu’à 8, il faut bien sur posséder le matériel adéquat : 8 récepteurs et également 4 cartes son…). D’autre part, acarsd permet de diffuser facilement les messages ACARS sur le net. Il suffit pour cela d’activer le serveur intégré au logiciel, et on pourra partager les messages reçus avec le monde entier. Enfin, c’est un logiciel gratuit.

Mise en pratique

Je suppose ici que votre matériel est correctement configuré sur votre machine, c’est à dire notamment que votre carte son fonctionne et que le récepteur est correctement relié à votre machine. Étant sous Linux, je traiterais essentiellement ici de l’usage de acarsd avec ce système. Ceci dit, je vais essayer d’expliquer également la configuration pour Windows (dans un paragraphe séparé). Il n’existe pas de version de acarsd pour Mac OS à ma connaissance.

Photo de l'installation chez moi
Photo de l’installation de réception des ACARS chez moi

L’un des premier prérequis pour mettre en œuvre est connaitre sur quelle fréquences sont diffusés les ACARS. En Europe, ils sont principalement diffusés sur les fréquences suivantes :

  • 131.725 MHz (fréquence ACARS primaire en Europe)
  • 131.525 MHz (fréquence ACARS secondaire en Europe)
  • 136.750 MHz
  • 131.850  MHz
  • 136.900 Mhz
  • On peux noter également 131.550 MHz, fréquence primaire mondiale pour ACARS.

On trouve assez aisément sur Internet des listes de fréquences ACARS, comme ici (liste internationale) ou plus bas dans ce billet (fréquences Europe et Monde). Sélectionnez donc la fréquence que vous souhaitez écouter, personnellement, comme je suis proche de Bâle-Mulhouse, j’ai choisis 131.725, qui est également, la fréquence primaire en Europe, ce qui multiplie mes chances d’obtenir des messages, ce qui est intéressant notamment dans le cadre des premiers essais.

L’une des premières choses à savoir pour l’écoute des messages ACARS, c’est qu’il faut impérativement désactiver le squelch de votre radio, autrement dit, vous devez entendre le « bruit de fond » dans le haut parleur de votre radio même lorsque « personne ne parle sur la fréquence », ce qui ne doit de toutes façons pas arriver sur les fréquences ACARS, sous peine de brouillage des messages transmis.

Installation de acarsd 1.65


L’installation de l’application peut dérouter au premier abord. Il faut télécharger acarsd sur le site officiel de l’application (le page de téléchargement est ici). Dézippez ensuite l’archive téléchargée dans le répertoire de votre choix puis rendez vous dans le dossier où vous avez dézippé l’archive en ligne de commandes. Une fois dans le répertoire de l’application, tapez « ./quickinstall ». L’installation démarre, on vous demande notamment ou vous désirez placer l’application, je l’ai personnellement placée dans un répertoire acarsd dans mon dossier personnel. Rendez vous ensuite dans le dossier d’installation puis tapez dans un terminal « ./acarsd ». L’application démarre normalement et vous arrivez dans la fenêtre principale de l’application, à dominante bleu. On peux « naviguer » dans la fenêtre au clavier, tapez H pour avoir la liste des commandes. On quitte l’application en appuyant sur la touche Q.

Fenêtre principale de acarsd, juste après le lancement
Fenêtre principale de acarsd (en mode texte), juste après le lancement

Lors du lancement de l’application, il se peut que vous ayez le message suivant : « ./acarsd: error while loading shared libraries : libacarsd.so: cannot open shared object file: No such file or directory ». Si ce message apparait, il vous faut copier la librairie dans le répertoire idoine de votre système, avec cette ligne de commande par exemple (sous Ubuntu) : « sudo cp libacarsd.so /usr/lib ».

Lancement de acarsd en mode graphique


On l’a vu, il est possible de lancer acarsd en mode console en tapant « ./acarsd » dans le dossier où est installé acarsd. Une interface graphique un peu plus intuitive est disponible. Pour l’utiliser, il faut au préalable lancer acarsd en mode console comme vu plus haut, il faudra laisser ce terminal ouvert tout au long de l’utilisation de l’interface. Il faut ensuite ouvrir une nouvelle console, se rendre dans le dossier où est installé acarsd puis taper la commande « ./acarsdgui -attach ».

Configuration de acarsd


Selon la configuration de votre système, il peut-être nécessaire de configurer acarsd d’une façon particulière. On peut configurer acarsd de deux façons, soit en éditant directement le fichier de configuration acarsd.ini, soit en utilisant l’utilitaire de configuration setup. C’est cette seconde option que j’utilise ici.

Il faut tout d’abord lancer l’utilitaire, pour cela, rendez vous dans le répertoire ou est installé acarsd puis tapez « ./setup » (sous Windows, rendez-vous dans le dossier où vous avez installé acarsd et double cliquez sur setup.exe). L’utilitaire suivant se lance :

Configuration de acarsd - Fenêtre principale
Configuration de acarsd – Fenêtre principale

Rendez vous dans le menu configuration/installation. Les différentes options de configuration s’affichent. Nous allons nous concentrer sur la plus intéressante/importante, la configuration du son. Sélectionnez dont l’option Sound. La fenêtre suivante apparait :

Configuration de acarsd - Configuration de l'acquisition audio
Configuration de acarsd – Configuration de l’acquisition audio

Dans cette fenêtre, vous pouvez choisir quelle carte son est utilisée par le programme (paramètre SoundDevice). Dans mon cas, j’ai du modifier ce paramètre, car comme j’utilise une carte son externe, le logiciel doit acquérir le signal sur cette seconde carte, et non sur la carte son interne du PC. Pour cela, j’ai indiqué « /dev/dsp1 » dans le champ correspondant au paramètre SoundDevice. Si vous utilisez la carte son intégrée à votre ordinateur, vous pouvez laisser ce champ vide, le logiciel utilisera la carte son par défaut (« /dev/dsp0 »). Si aucune acquisition ne fonctionne, il se peut que la carte son sur votre système soit « /dev/dsp » et non « /dev/dsp0 », auquel cas, renseignez le champ SoundDevice avec « /dev/dsp ».

Les autres paramètres sont moins importants et serviront essentiellement si vous rencontrez des problèmes particuliers, je ne m’attarderais donc pas sur ces paramètres ici.

Sous Windows : apparemment, sous Windows, la carte son utilisée est obligatoirement la première carte son. Le paramètre « SoundCard » est donc ignoré sous ce système et vous n’avez d’autre choix que d’utiliser la carte son principale.

Utilisation de acarsd en mode texte

Une fois correctement initialisé, vous pouvez voir apparaitre tout en bas à droite -=[ Vol: 0 Extended: ON ]=-. Si votre carte son est correctement configurée et que votre scanner est correctement relié, alors la valeur qui suit Vol doit être différente de 0. Il s’agit en fait du volume du son capté par la carte son. Chez moi, ce volume varie entre 18 et 25 lorsque le volume de mon Icom est environ à la moitié.

Les principales informations de l'interface texte d'acarsd
Les principales informations de l’interface texte d’acarsd

Lorsque le logiciel capte un message ACARS et qu’il parvient à le décoder, il l’affiche dans la partie principale de la fenêtre. Le logiciel essaye également de fournir, pour chaque immatriculation, le type de l’avion, et pour chaque numéro de vol, les aéroports de départ et de destination, en utilisant les codes AITA des aéroports (voir la liste des codes AITA sur Wikipedia), cette dernière information apparait dans le bandeau inférieur du logiciel. Les informations qui sont rajoutées par le logiciel aux messages sont indiquées entre crochet.

Il est possible d’obtenir des statistiques sur les messages reçus en appuyant sur les touches A (statistiques sur les compagnies), F (statistiques sur les vols) et T (statistiques sur les avions). L’aide est disponible en appuyant sur la touche H.

acarsd - Statistiques sur les avions
acarsd – Statistiques sur les avions (touche T)

Le logiciel conserve une trace des messages reçus via des journaux, des simples fichier textes stockés dans le répertoire logs de votre installation d’acarsd. Un nouveau fichier-journal est créé chaque jour. Voici par exemple mon fichier journal du 25 janvier (format PDF).

Placement du récepteur


J’ai constaté que les messages sont très facilement brouillés, notamment par tout ce qui émet des ondes, et en premier lieu par tout ce qui émet du Wifi. Si vous ne recevez rien (ou presque), il est vital d’éloigner l’ensemble (scanner + ordinateur) de toutes box, routeur et autres ordinateurs. Cherchez également à isoler (éloigner) le câble qui relie le scanner à la carte son de tout câble d’alimentation, gros émetteur potentiel de perturbations. J’ai également obtenu des résultats légèrement meilleurs en plaçant des ferrites sur le câble audio entre le scanner et la carte son.

Plus généralement, en cas de non réception, la première chose à faire est d’éloigner l’ensemble de toutes sources de perturbations, c’est en dire en général tout appareil branché sur le secteur. Pensez également à couper, au moins dans un premier temps, le Wifi sur le PC décodeur. La qualité de la réception est d’autant meilleure que le valeur de Vol est faible (pour une position du bouton de volume de la radio fixée – par exemple, la valeur de Vol chez moi est d’environ 40 lorsque je suis proche de ma box et varie entre 15 et 25 lorsque je m’en éloigne). Idéalement, faites même fonctionne le PC décodeur sur batterie, si c’est un portable, au moins dans un premier temps, afin d’éliminer cette éventuelle source d’interférences.

Utilisation de acarsd en mode graphique

Après le lancement de l’interface graphique comme indiqué plus haut, si l’interface est correctement connectée, l’interface du logiciel en mode « texte » affiche l’écran suivant :

Une fois l'interface graphique attachée, l'interface texte affiche cet écran
Une fois l’interface graphique correctement attachée, l’interface texte affiche cet écran

La fenêtre reprend les mêmes informations que l’interface  « texte », parfois placées différemment. Au fur et à mesure que les messages sont reçus, ils sont affichés, de façon colorée. Dés qu’un nouvel avion apparait dans les messages, acarsd tente d’afficher une image de l’avion sur le bandeau droit de l’interface (il faut bien sur qu’une connexion Internet soit active pour que cela fonctionne).

L'interface graphique de acarsd
L’interface graphique de acarsd

Le menu Windows permet d’accéder à différent type d’affichages, comme cet affichage par tableaux :

Affichage alternatif d'acarsd en mode graphique
Affichage alternatif d’acarsd en mode graphique

Je vous laisse découvrir toutes les possibilités du programme.

Exploitation des informations

Les messages ACARS sont malheureusement pour la plupart assez délicats à interpréter. Il n’existe à ma connaissance aucun logiciel sur le net capable de décoder un ACARS et de le transformer en message intelligible (acarsd tente de la faire autant que possible). Au delà des quelques exemples qui suivent, je vous invite également à consulter cette page, que je compte mettre à jour au fur et à mesure que je recevrai de nouveaux types de messages.

Voici tout de même quelques exemples :

ACARS mode: X Aircraft reg: .G-DOCB
Message label: 15 Block id: 2 Msg. no: M61A
Flight id: BA2583
Message content:-
FST01LIPZEGKKN475498E007828836000470043M056C017334283281421XS12151112

Appareil émetteur : G-DOCB (une recherche sur le net montre que c’est un 737-436 de British Airways)

Message label : 15 : type de message. Message de type General Aviation Position Report si l’on se reporte à ce document.

Numéro de séquence du message : M61A

Numéro de vol : BA2583 (une recherche sur le net montre qu’il s’agit d’un vol au départ de Venise (VCE) et à destination de Londres Gatwick (LGW))

FST01 : Flight Status, message concernant l’état du vol

LIPZEGKK : Aéroport de départ LIPZ, aéroport d’arrivée EGKK. La consultation de la liste des codes ICAO des aérodromes nous apprend sans surprises que ce vol Venise-Londres est parti de Venise (LIPZ : Aéroport de Venise – Marco Polo) et arrivera à Londes Gatwick (EGKK).

N475498E007828 : position de l’avion au moment de l’émission du message. L’avion se trouvait donc par 47°54’98 » de latitude nord et 00° 78’98 » de longitude est.

MO56C : température : au point ou se trouve l’avion, il fait -56°C

1112 : heure d’émission du message. Le message a donc été émis à 11h12 GMT

D’autres messages servent à indiquer l’heure estimée d’arrivée :

ACARS mode: E Aircraft reg: .F-GRHY
Message label: 26 Block id: 5 Msg. no: M64A
Flight id: AF2487
Message content:-
VER/051/A319/A
SCH/AF2487/LBSF/LFPG/25JAN/1255
ETA/1608/LFPG/26L /25JAN/1523/ /

Il s’agit d’un message émis par l’avion immatriculé F-GRHY (un A319 de la compagnie Air France), qui effectue le vol AF2487. Le vol prévu (SCH = scheduled) est le vol AF2487 au départ de LBSF (code OACI de l’aéroport international de Sofia) et à destination de LFPG (Aéroport de Paris Charles de Gaulle), départ prévu le 25 janvier à 12h55. Heure estimée d’arrivée (ETA = Estimated Time of Arrival) à 16h08 à LFPG pour la piste 26L. Le message a été émis le 25 janvier à 15h23.


Certains ACARS servent à demander la météo :

ACARS mode: E Aircraft reg: .F-GRHO
Message label: 5U Block id: 5 Msg. no: M34A
Flight id: AF2637
Message content:-
VER/051/A319/M
SCH/AF2637/LYBE/LFPG/25JAN/1135
WXR/META/LFPO/LFQQ/EBBR

Ici c’est le vol AF2637, un A319 immatriculé F-GHRO, au départ de Belgrade (LYBE) et à destination de Paris Charles de Gaulle (LFPG), qui réclame la météo (WXR, Weather Request), plus précisément les METAR (META – prévisions aéronautiques sur les aéroports) de Paris Orly (LFPO), Lille Lesquin (LFQQ) et Bruxelles (EBBR).

Il y a également des ACARS qui indiquent les routes suivies par les avions :

ACARS mode: 2 Aircraft reg: .VP-BZL
Message label: H1 Block id: 6 Msg. no: F18A
Flight id: UV0000
Message content:-
#M1BPOSN47281E006509,INTC,150406,170,TORPA,150517,LUL,M25,344038,149C315

En effet, TORPA et LUL sont des balises utilisées pour la navigation aérienne. Pour être exact, TORPA est un point de repère situé non loin de Montbéliard, tandis que LUL est l’indicatif de la balise VOR de Luxeuil.

Certains ACARS permettent d’indiquer la position et la quantité de carburant restante à bord :

ACARS mode: X Aircraft reg: .PH-BXG
Message label: H1 Block id: 5 Msg. no: D24A
Flight id: KL1608
Message content:-
#DFB(POS-KL1608-4713N00630E/200707 F400
RMK/FUEL   4.0 M0.81)

Ici, cet ACARS du vol KL1608 donne sa position (47°12 Nord et 00°63 E), le niveau de vol (F400 = Flight Level (FL) 400, soit 40 000 pieds). En remarque, on sais qu’il reste 4.0 tonnes de carburant à bord et que l’avion vol à mach 0.81.

Certaines messages sont presque émis totalement en clair :

ACARS mode: G Aircraft reg: .G-EUUT
Message label: 10 Block id: 6 Msg. no: M47A
Flight id: BA0641
Message content:-
FTX01.LHRWFBA.S/H FLT PLAN
THKS FOR RTM INFO. ARE
THERE ANY DEFS AT AMS.

ou encore :

CARS mode: X Aircraft reg: .D-AERQ
Message label: 3L Block id: 2 Msg. no: M20A
Flight id: AB913S
Message content:-
HA37,,,
913S,25JAN11,GCRR,EDDN,.D-AERQ,
EDDN,
,
,,
YES,
,
,
GOOD EVENING.ETA LDG1900
11 CREW MEMBERS CONNECTI
NG WITH AB6777 NUE-DUS
PLS PROVIDE TRANSPORT+AD
VISE CREW

,EOF,

L’équipage du vol AB913S (à destination de Nuremberg, code OACI EDDN ou IATA NUE) indique qu’ils estime leur heure d’atterrissage à 19h00 et que 11 membres de l’équipage doivent reprendre le vol AB6777 à destination de Duesseldorf (code IATA DUE). L’équipage réclame donc des transports pour ces membres d’équipage ainsi que d’avertir l’équipage du vol AB6777. On peux supposer que le vol AB913S est en retard que l’équipage avertis par ACARS les équipes au sol que cela risque d’induire un retard également pour le vol AB6777.

Quand aux messages de ce type :

ACARS mode: G Aircraft reg: .HS-TKJ
Message label: Q0 Block id: 8 Msg. no: S29A
Flight id: TG0931

Il s’agit apparemment de simples messages contrôle de liaisons (ils sont décodés en tant que « ACARS link test » dans acarsd, ce sont en quelque sort des « pings ACARS »).

Le décodage des messages ACARS pourra se faire en même temps que la visualisation des avions sur le site Radar Virtuel. Il est ainsi possible de situer dans l’espace les avions qui ont envoyé les messages, ce qui ajoute une dimension supplémentaire à l’expérience et la rend encore plus intéressante/passionnante. J’ai par exemple retrouvé le vol AF2487 dont l’un des ACARS est copié plus haut (ici) sur Radar Virtuel :

Le vol AF2487 repéré sur Radar Virtuel
Le vol AF2487 repéré sur Radar Virtuel

Mes premiers essais m’ont permis de « capter » environ 25 à 30 messages par heure. C’est assez peu, car lorsque l’on débranche le PC pour écouter la fréquence par le haut parleur du récepteur, on peut percevoir plusieurs modulations par minutes (3 à 5 selon les périodes). Je vais continuer à « enquêter » sur le sujet, je vous tiendrais au courant bien sur si j’obtiens de meilleurs résultats.

Je termine ce (long) billet avec quelques images supplémentaires, et plus bas, les fréquences en Europe et quelques liens utiles :

Le menu d'aide d'acarsd version texte (touche H)
Le menu d’aide d’acarsd version texte (touche H)

Les statistiques sur les compagnies d'acarsd (touche A)
Les statistiques sur les compagnies d’acarsd (touche A)

Les statistiques sur les avions d'acarsd (touche T)
Les statistiques sur les avions d’acarsd (touche T

Les statistiques d'acarsd sur les vols (touche F)

Les statistiques d’acarsd sur les vols (touche F)

 
 
 

Fin d'exécution d'acarsd

acarsd en mode graphique
acarsd en mode graphique

Interface graphique d'acarsd - Contacted Flights
Interface graphique d’acarsd – Contacted Flights

Interface graphique d'acarsd - First Contact
Interface graphique d’acarsd – First Contact : liste des avions avec lesquels le contact est établis pour la première fois

Interface graphique d'acarsd - Unknown Flights
Interface graphique d’acarsd – Unknown Flights

Les fréquences (monde et Europe)

Le tableau suivant présente les fréquences allouées au niveau mondial :

131.550 Fréquence principale mondiale
129.125 Fréquence secondaire USA & Canada
130.025 Fréquence secondaire USA and Canada
130.425 Fréquence secondaire USA
130.450 Fréquence secondaire USA & Canada
131.125 Fréquence secondaire USA
131.450 Fréquence primaire Japon
131.475 Fréquence compagnie Air Canada
131.525 Fréquence secondaire Europe
131.725 Fréquence primaire Europe
136.700 Fréquence secondaire USA
136.750 Fréquence secondaire USA
136.800 Fréquence secondaire USA
136.900 Fréquence secondaire Europe
136.850 Fréquence SITA Amérique du Nord
136.750 Nouvelle fréquence européenne
131.850 Nouvelle fréquence européenne

Le tableau suivant présente les fréquences détaillés en Europe par ville :

Pays/Ville Code IATA Latitude Longtiude Fréquence (Mhz)
Autriche
Graz GRZ 47,00 15,26 131.725
Linz LNZ 48,14 14,11 131.725
Vienna VIE 48,07 16,34 131.725
Vienna VIE3 48,07 16,34 131.525
Belgique
Brussels BRU 50,54 04,29 131.725
Brussels BRU5 50,54 04,29 136.900
France
Ajaccio AJA 41,55 08,48 131.725
Bastia BIA 42,33 09,29 131.725
Biarritz BIQ 43,28 01,32 131.725
Bordeaux BOD 44,50 00,43 131.725
Bordeaux BOD3 44,50 00,43 131.525
Brest BES 48,27 04,25 131.725
Brest BES3 48,27 04,25 131.525
Calvi CLY 42,31 08,48 131.725
Clermont Ferrand CFE 45,47 03,10 131.725
Grenoble GNB 45,22 05,20 131.725
Lille LIL 50,34 03,05 131.725
Lorient LRT 47,48 03,26 131.725
Lourdes LDE 43,11 00,01 131.725
Lyon LYS 45,44 05,05 131.725
Lyon LYS3 45,44 05,05 131.525
Marseille MRS 43,26 05,13 131.725
Montpellier MPL 43,35 03,58 131.725
Mulhouse/Basle MLH 47,35 07,32 131.725
Nantes NTE 47,09 01,36 131.725
Nice NCE 43,40 07,13 131.725
Nice NCE3 43,40 07,13 131.525
Nice NCE5 43,40 07,13 136.900
Nimes FNI 43,45 04,25 131.725
Orly ORY1/2 48,43 02,23 131.725
Orly ORY3 48,43 02,23 131.525
Orly ORY5 48,43 02,23 136.900
Orly ORY6 48,43 02,23 136.900
Paris CDG CDG1/2 49,01 02,33 131.725
Paris CDG CDG3 49,01 02,33 131.525
Paris CDG CDG5/6 49,01 02,33 136.900
Pau PUF 43,23 00,25 131.725
Perpignan PGF 42,44 02,52 131.725
Strasbourg SXB 48,33 07,38 131.725
Toulon TLN 43,05 05,56 131.725
Toulouse TLS 43,37 01,23 131.725
Toulouse TLS3 43,37 01,23 131.525
Toulouse TLS5 43,37 01,23 136.900
Allemagne
Berlin TXL1/2 52,34 13,17 131.725
Berlin TXL3 52,34 13,17 131.525
Berlin TXL5 52,34 13,17 136.900
Bremen BRE 53,03 08,48 131.725
Koln/Bonn CGN 50,52 07,09 131.725
Koln/Bonn CGN5 50,52 07,09 136.900
Dresden DRS 51,08 13,46 131.725
Dusseldorf DUS1 51,17 06,46 131.725
Dusseldorf DUS2 51,17 06,46 131.725
Dusseldorf DUS5 51,17 06,46 136.900
Erfurt ERF 50,59 10,58 131.725
Frankfurt FRA1/2 50,02 08,34 131.725
Frankfurt FRA3 50,02 08,34 131.525
Frankfurt FRA4 50,02 08,34 131.525
Frankfurt FRA5 50,02 08,34 136.900
Frankfurt FRA6 50,02 08,34 136.900
Gothenburg GOT 57,40 12,17 131.725
Hamburg HAM 53,38 10,00 131.725
Hamburg HAM3 53,38 10,00 131.525
Hamburg HAM5 53,38 10,00 136.900
Hannover HAJ 52,28 09,42 131.725
Leipzig/Halle LEJ 51,23 12,14 131.725
Muenster FMO 52,08 07,41 131.725
Munchen MUC1 48,21 11,47 131.725
Munchen MUC2 48,21 11,47 131.725
Munchen MUC3 48,21 11,47 131.525
Munchen MUC4 48,21 11,47 131.525
Munchen MUC5 48,21 11,47 136.900
Nuremberg NUE 49,30 11,05 131.725
Schoenefeld SXF 52,22 13,30 131.725
Stuttgart STR 48,41 09,13 131.725
Stuttgart STR5 48,41 09,13 136.900
Irlande
Dublin DUB 53,26 06,15 131.725
Shannon SNN 52,42 08,55 131.725
Shannon SNN3 52,42 08,55 131.525
Luxembourg
Luxembourg LUX 49,37 06,12 131.725
Pays-Bas
Amsterdam/SPL AMS1/2 52,19 04,46 131.725
Amsterdam/SPL AMS3 52,19 04,46 131.525
Amsterdam/SPL AMS5 52,19 04,46 136.900
Amsterdam/SPL AMS7 52,19 04,46 136.975
Suisse
Geneva GVA1 46,15 06,07 131.725
Geneva GVA3 46,15 06,07 131.525
Geneva GVA5 46,15 06,07 136.900
Zurich ZRH1/2 47,28 08,33 131.725
Zurich ZRH3 47,28 08,33 131.525
Zurich ZRH5 47,28 08,33 136.900
Royaume-Unis
Aberdeen ABZ 57,12 02,12 131.725
Barra BRR 57,10 07,26 131.725
Belfast BFS 54,39 06,14 131.725
Birmingham BHX 52,27 01,45 131.725
East Midlands EMA 52,50 01,19 131.725
Edinburgh EDI 55,57 03,22 131.725
Glasgow GLA 55,52 04,26 131.725
Glasgow GLA2 55,52 04,26 136.925
Glasgow GLA3 55,52 04,26 131.525
Jersey JER 49,13 02,12 131.725
London Gatwick LGW1/2 51,08 00,11 131.725
London Gatwick LGW5 51,09 00,11 136.900
London Heathrow LHR1/2 51,28 00,27 131.725
London Heathrow LHR3 51,28 00,27 131.525
London Heathrow LHR4 51,28 00,27 131.525
London Heathrow LHR5 51,28 00,27 136.900
London Heathrow LHR6 51,28 00,27 136.900
Manchester MAN 53,21 02,16 131.725
Manchester MAN3 53,21 02,16 131.525
Manchester MAN5 53,21 02,16 136.900
Newcastle NCL 55,02 01,41 131.725
Prestwick PIK 55,31 04,35 131.725
Stansted STN 51,53 00,14 131.725
Stornoway SYY 58,13 06,20 131.725

 

Informations supplémentaires

About

View all posts by

70 thoughts on “« Écoute » des messages ACARS

  1. Bonjour, je serais intéressé par l’achat des deux photos ci-dessus de Ken Wiens : Imprimante ACARS et console du 757 si vous les avez en HD. Ce serait pour illustrer un article.

    Merci.

    Jean-Pierre OTELLI

    1. Bonjour Mr Otelli,

      Ces images sont de Ken Wiens et je n’en ai pas les droits. Elles sont néamoins publiées sous licence Creative Common sa-nc. Je vous contact par mail pour plus de détails.

      Cordialement

        1. Salut François,

          Ouais, on s’occupe 😉 . J’avais monté la manip du côté de Belfort, il faudra que je la remonte un coup sur Bordeaux, doit y avoir moyen d’avoir des choses intéressantes vu ma proximité avec l’aéroport !

          A+
          Clément

  2. Bonjour
    Avec un Icom ic-r5, c’est aussi possible, quel câble il faut pour relier le scanner au pc ?
    Le champ device sound est vide lorsque j’ouvre l’interface acarsd, je dois tout de suite renseigner cette partie ou d’abord brancher le tout et voir s’il y a acquisition ?
    Certains disent qu’il faut disposer d’une antenne et d’un boîtier pour voir les avions en vol comme radarvirtuel.com mais une chose m’étonne, si ce site existe, alors pourquoi disposer de tel boîtier 1090Mhz(réception) qui reçoit les émissions de transpondeurs émis en 1030mhz ? Il est vrai que les avions apparaissent et disparaissent de temps à autres sur radarvirtuel.com et Co ??

  3. Alors je sais que l’ACAR n’a rien à voir avec la visualisation des trajectoires tels que http://www.radarvirtuel.com ; http://www.flightradar24.com peuvent les fournir car ce sont des softwares qui s’appuient sur des stations au sol inter-connectées entre elles via le protocole TCP-IP…Et chacune de ces stations ont pour équipement un récepteur ads-b couplé à une antenne 1090Mhz et reliée à une connexion internet.

    Ton système permet de recevoir des messages numériquees ACARS qui donnent tout de même des points reports et des infos sur les avions et fonctionnent aussi sur le principe d’une réception par antenne je pense (scanner) ? Et une connexion à internet ( logiciel ACARSD pour l’exploitation des données) …Mais ma question est la suivante, pourquoi pour ACARS il est nécessaire de disposer d’une connexion internet ? D’ailleurs aussi pour l’ads-b ? Puisque on a une réception via antenne et un logiciel installé sur notre ordinateur, quel est la fonction « internet » ici ?

    Merci pour ton aide

  4. Bonjour,
    > Tu dis que l’acars utilise les HF pour permettre une longue portée par exemple en traversée océanique mais ton icom comme le mien ne fait que dans le VHF et pourtant tu te cales bien sur une fréquence VHF (130…) ? Je n’ai pas tout compris là ? J’espère que tu me répondras assez rapidement car j’ai hâte d’essayer ton expérience, histoire de voir ce que cela peut donner surtout quand tu dis qu’il n’est nul besoin d’utiliser un ordinateur aux capacités et ressources phénoménales…
    @ bientôt

  5. Sur ton bureau, on voit tout à gauche : Un haut-parleur encadré par 2 espèces de tour ? A droite => Un genre de poteau tout noir (antenne ?) & à gauche aussi une espèce d’antenne ?
    Pourrais-tu nous dire ce qu’il en est ?

    Cordialement.

    1. Salut Abdel,

      Merci pour l’intérêt que tu portes à ce billet. Je vais essayer de répondre à tes questions.

      Concernant la technique tout d’abord.
      Sur RadarVirtuel et Cie, la technique est différente et ils n’utilisent pas les ACARS pour positionner les avions (ou en tout cas, les ACARS ne sont pas la source primaire). Sur ces sites, ils utilisent en fait un autre type de données émises par les avions via leur transpondeur. Sur les avions de lignes, les transpondeurs répondent en effet à chaque interrogation en renvoyant leur position GPS. C’est cette information qui est utilisée par les radarbox (et c’est effectivement sur des fréquences de l’ordre de 1090 MHz, en UHF donc, fréquence qu’il est impossible de recevoir avec un scanner VHF). Les ACARS et les données transpondées ADS-B sont donc deux choses bien différentes. Il peut arriver que des avions disparaissent des sites en lignes type radarvirtuel car ces données sont issues de personnes qui ont des radarbox chez elles et qui les mettent à dispo bénévolement et gratuitement sur des sites comme radarvirtuel, il peut donc y avoir des zones d’ombres ou la réception et donc le suivit des avions n’est pas assuré. Les ACARS permettent bien de suivre les avions, mais de façon bien moins précise que via l’ADS-B et les radarbox car le ou les positions sont envoyées toutes les quelques secondes par ADS-B, elle ne le sont que toutes les x minutes via ACARS.

      Pour la réception des ACARS, il n’est absolument pas indispensable de disposer d’une connexion Internet. La connexion Internet, avec acarsd, permet d’avoir des fonctions « annexes » :
      -affichage des images et des caractéristiques des avions dont les ACARS sont reçus (téléchargement des photos)
      -mise à dispo des ACARS pour d’autres personnes sur Internet (cette fonction pourrait être considérée comme illégale en France).
      On peut donc très bien faire fonctionner acarsd sans connexion Internet active 😉 .

      Les ACARS peuvent être émis via 3 vecteurs : VHF, HF, ou satellites. Il est possible de décoder tout message ACARS pourvu que l’on dipose d’un récépteur adapté à la bande de fréquence visée. Ici, avec nos scanners grand publique, on a accès qu’aux messages ACARS émis sur la bande VHF, et c’est bien ceux ci que je décode.

      Pour la mise en pratique, il semble que l’ICOM IC-A5 soit vendu avec un adapateur casque (OPC-967). Il suffirait donc de brancher la prise casque de l’adaptateur à la prise entrée ligne de ton PC pour que la connexion soit bonne. Tu peux le faire avec ce genre d’adaptateur je pense : http://www.ldlc.com/fiche/PB00116998.html (pour passer d’une prise 6.35 mm mâle de l’adaptateur ICOM a une fiche femelle 3.5 mm standard en informatique) puis ce genre de câble entre l’adaptateur et ton PC : http://www.ldlc.com/fiche/PB00002430.html .

      Concernant la config de acarsd, elle dépend de ton système d’exploitation.

      Pour la photo, les 2 espèces de tours n’ont rien à voir avec le montage (désolé si ça induit en erreur, c’est une lampe d’architecte à gauche et une maglite à droite 😉 ).

      Voila, si tu as encore des questions n’hésites pas.

  6.  » il semble que l’ICOM IC-A5 soit vendu avec un adapateur casque (OPC-967)  »
    => Non malheureusement, ils n’est pas fourni avec et ni le câble qui sert à relier l’icom au pc pour la programmation : D’ailleurs, je n’ai jamais su véritablement à quoi pouvait servir ce câble(programmation), si tu (je me permet de te tutoyer si tu n’y vois pas d’inconvénient) sais à quoi cela sert, je serais très heureux d’en avoir l’information.

    Pour ce qui est des câbles dont tu m’as mis les liens en évidence :
    -a) J’ai un adaptateur Jack 3.5 mâle mono / Jack 3.5 femelle stéréo
    -b) J’ai un câble audio jack 3.5mm de 1.50m

    ==> La prise ligne entrée du pc est un jack 6.5mm ? En fait, je me suis procuré le même boîtier que l’on voit sur ta photo (carte son externe creative sound blaster X-FI HD) et sur ce boîtier, la prise jack est donc de 6.5mm ?

    On voit sur la photo que tu as 2 fiches qui entrent sur la carte son et qui en sortent ?

    Mon système d’exploitation est xp pack3.

  7. Je fais une toute petite parenthèse vu que l’on a parlé de l’ADS-B au passage, enfin c’est moi qui t’en ai parlé… :
    -Si je décidai de m’équiper d’une radarbox (navbox), je serai obligé d’avoir le couple boîtier récepteur ads-b & l’antenne 1090 Mhz, ce n’est donc pas n’importe quel antenne dont il faut s’équiper et il faut absolument la placer à l’extérieur et sur le point le plus haut sans qu’elle soit gênée ?
    -J’ai vu le prix de cet ensemble, c’est hors de prix…
    En disposes-tu d’une ? Si l’on veut s’en tirer à moindre frais tout en ayant la qualité d’une bonne réception (pas de perte) connais tu un ensemble dont le prix ne flambe pas trop car au vu de ces prix observés, cela dépasse tout entendement ??

    Merci pour ton aide, je crois que la partie la plus difficile sera bien pour moi la configuration du logiciel ACARSD

    @ toute…

  8. Bonjour,
    > Désolé que tu n’aies pas souhaité me répondre :
    => Une précision tout de même, pour certains ACARS signifie :
    Arinc Communication Adressing Reporting System et non
    Aircraft Communication Adressing Reporting System
    Une petite erreur apparemment pas méchante du moment que l’on comprend de quoi il s’agit à travers un acronyme approximatif mais qui était tout de même à noter.
    Cordialement.

    1. Salut Abdel,

      Désolé de ne pas t’avoir répondu, mais je n’ai pas cessé de courir après le temps cette semaine 😉 (je n’ai d’ailleurs pas encore eu le temps de publier d’article sur ce blog ce mois-ci alors que cela fait un an et demi que je publie au moins un article par mois…).

      Du coup es-tu parvenu a recevoir des ACARS ou pas encore ?

      Je vais prendre essayer de répondre a tes questions :
      1) les câbles : je craint qu’il ne te faille acheter un câble alors, car la fiche de l’ICOM IC-A5 n’est pas standard. Je suppose en effet que la prise femelle de l’ICOM attend une prise mâle 3.5 mm 4 contact (micro, 2 + pour la sortie stéréo et une masse commune). Ceci est à confirmer. Si c’est une fiche 3 contact qui est attendue (micro + mono + masse), alors peut-être que ça peut fonctionner, a tester, mais sans aucunes garanties ! Dans ce cas, un câble équipé de 2 prises jack 3.5 mm mâle de chaque côté pourrait convenir.
      2) ACARS signifie bien Aircraft Communications Addressing and Reporting System, c’est en tout cas ce qu’indique le site de l’ARINC, chargé de la normalisation de ce protocole : http://www.arinc.com/products/voice_data_comm/acars.html
      3) prise jack PC : non en principe les prises jack de carte son sont au format 3.5 mm, c’est standard.
      4) j’ai un adaptateur RCA vers jack 3.5 (de ce type : http://www.ldlc.com/fiche/PB00104537.html) sur la carte son car le câble dont je disposait était un câble jack 3.5 vers RCA (de ce type la : http://www.ldlc.com/fiche/PB00002425.html). C’est donc juste pour des raisons de matériel à ma disposition que j’ai utilisé ce câble.
      5) pour l’ADS-B : oui, il faut un boitier dédié, une antenne est fournie avec il me semble. Les fréquences utilisées permettent l’utilisation d’antennes de petite dimension (avec une antenne de type quart d’onde, une antenne d’une dimension d’un peu moins de 7 cm peut suffire – cf ici : http://www.boutique.aero/article.aero?id=3813, on voit bien que l’antenne est assez petite, d’ailleurs, le renflement a sa base me laisse penser que c’est bien une antenne de type quart d’onde qui est utilisée). Je ne sais pas en revanche s’il est impératif de les placer en extérieur, mais il est clair que si on le met en extérieur, la réception ne sera que meilleure.
      6) Non, je n’ai pas de radarbox. Les tarifs sont en effet assez élevés, il faut être un peu passionné pour s’en acheter une c’est certain !
      7) Pour l’application iPhone, non, l’iPhone ne capte en fait aucuns signaux. Cette application se base sur des services comme radarvirtuel ou flightradar24 pour connaître en temps réel la position des avions (une connexion Internet active est donc nécessaire pour que cette application fonctionne). Ensuite, l’identification de l’avion visé est faite grâce a un algorithme qui combine les données reçues de ces sites avec la position GPS (déterminée grâce au récepteur GPS du téléphone) et de l’azimute visée (déterminée grâce à la boussole intégrée au téléphone) et à la position tridimensionnelle du téléphone (captée grâce aux gyroscopes du téléphone).
      8) Non, je ne connais pas planeplotter.

      Pour la config de acarsd, laisse tout par défaut au début, car de toutes façons, il me semble que sous Windows, la seule carte son utilisable est celle par défaut (contrairement à sous Linux ou il reste possible de choisir la carte son utilisée pour l’acquisition).

      Voila, j’espère que ça répondra à tes questions. Si tu en as d’autres, n’hésites pas, j’essayerais d’y répondre assez rapidement.

  9. Bonjour
    > Je te remercie d’avoir pris un peu de ton temps pour pouvoir répondre :
    -> Oui aïe aïe aïe…Donc la carte son externe ne me sert à rien si je suis toujours sous xp, en + tu l’avais précisé dans le blog mais j’ai zappé…Acarsd 1.65 est gratuit, il existe aussi decoder acars airnav qui lui est payant par contre, que nous apporte donc le produit de la collection « airnav » ?
    Il y a aussi un produit software de chez « airnav » qui s’appelle « live flight tracker » qui est payant aussi apparemment mais il existe une version démo gratuite, je ne sais pas si avec ce logiciel on a tous (positionnement des avions sur une cartographie + message acars) => Ma question est peut-être un peu olé olé mais voilà :
    A quoi bon disposer d’une radarbox si un tel logiciel (live flight tracker) qui fonctionne avec une connexion internet nous fournit les même infos ??? Alors je ne sais pas s’il s’agit d’un paiement une bonne fois pour toute ou bien un paiement annuel/mensuel car s’il est vrai que c’est un paiement mensuel (location) => Dans ce cas-là, la radarbox voit son utilité bien réel (200Nm) sinon si l’on veut avoir les avions sur tout le globe, il faut se mettre en réseau et là il paraît que c’est la première année gratuite puis cela devient payant…Aussi, il y a un autre site qui parle comme toi du sujet :
    http://tk5yp.fr/aviation/acar.htm

    Et il dit que si l’on se passe de récepteur am, on peut via une connexion internet se logger à un serveur acar, c’est possible aussi ? Acarsd est lui simplement un software de décodage acars (signaux reçus) tandis qu’apparemment il parle d’un site qui fournit les messages acars directement un peu comme radarvirtuel nous fournit la position des appareils directement sur internet sans avoir à disposer de la box puisque ce sont d’autres gracieusement qui nous la mette à profit 😉 Je pense que cela doit être un peu pareil pour le serveur acars qui nous fournit directement les infos :

    Si tu connaissais un tel site, ce serait bien…Pour le montage en question, je n’ai pas vraiment le temps pour l’instant mais je vais le faire, t’inquiète 😉

    Donc ok , c’est bien aircraft et pas arinc comme il est mentionné sur le site dont je t’ai mis le lien en évidence. @ bientôt.

    Amicalement vôtre

    1. Les radarbox ont un interet, car les données sur Internet sont bien captées par des appareils… ce sont les radarbox… Airnav vend des radarbox et le logiciel qu’ils fournissent permettent de mettre en commun ces données (comme le fait radarvirtuel) et donc si personne n’avait de radarbox, ces réseaux de positionnement n’existeraient tout simplement pas.

      Oui, c’est possible de se passer de scanner, mais alors on ne décode plus rien, on ne fait que se connecter a un serveur a une position X qui nous transmet les messages reçus à cette position X. Acarsd sais d’ailleurs faire cela (mais en France, ça doit être a la limite de la légalité car il est interdit de diffuser sur Internet le contenue des communications radio dont on aurait connaissance).

  10. Oui c’est possible de se passer d’un receiver am mais on ne fait que se connecter a un serveur a une position X qui nous transmet les messages reçus à cette position X…
    => Là, je n’ai pas compris Clément, les messages alphanumériques provenant des avions sont diffusés sous forme de signaux radios codés selon un protocole normalisée dit arinc, le logiciel acarsd couplé à un récepteur am permet de décoder ces signaux radios transmis sur une fréquence donnée et d’en restituer le contenu des messages => Jusque là, je suis parfaitement mais ce que tu dis derrière (voir + haut), là je ne comprends pas ??
    Certes on ne décode + rien puisque l’on passe par un serveur acar relié au réseau internet qui nous fournit directement les messages (travail déjà effectué en amont), alors je ne comprends pas ce que tu veux dire par « position X du serveur et l’on reçoit donc les messages reçus à cette position X ?? »
    Tu parles de position « x » la localité(ville(position gps)) où se trouve le serveur informatique et ne reçoit que les messages ACARS locaux ? C’est ce que tu veux me dire ?? Car ces serveurs acars ne fonctionnent pas sur le principe de ton système qui consiste à se caler sur une fréquence donnée et en recevoir tous les signaux radios émis sur cette fréquence ? Sauf qu’eux, ils vont faire le travail pour nous et le diffuser sur internet ? Ou bien il y a quelque chose qui a certainement dû m’échapper…

    Cordialement.

  11. Bonsoir (j’avais oublié, excuse-moi)

    > Pour mon problème de système d’exploitation, si je souhaite conserver xp, puis-je lancer linux depuis une clef usb pour pouvoir profiter du choix de la carte son ?

    > Est-ce qu’avec ubuntu, cela fonctionne aussi car on m’a dit que ubuntu est en quelque sorte un « linux » et s’il est possible de la même manière de pouvoir lancer ubuntu depuis une clef usb et choisir par conséquent la carte son de son choix (en fonction des cartes son disponibles évidemment).

    Merci pour ton aide. En tous les cas pour avoir dégrossi une bonne partie du problème et de profiter plus rapidement de l’utilisation de ce logiciel qui pour quelqu’un qui ne l’a jamais utilisé se trouve rapidement déconcerté quant à le paramétrer.

    See you soon 😉

    1. Si tu te connectes à un serveur qui diffuse les acars décodés, alors tu n’aura sur ton écran que les messages acars qui sont capté par le récepteur du serveur. Ce que je veux dire par la, c’est que tu aurait très probablement des ACARS différents de ceux reçus par le serveur si tu utilises ton propre récepteur (tout simplement à cause de la portée très limitée des fréquences VHF, tu ne captes les ACARS émis qu’a dans un rayon de qq dizaines de km, grand maxi, de ta position de réception.

      Ubuntu est bien une distribution Linux. Tu pourrais en effet utiliser une Live CD qui permet de démarrer Linux sur une machine sais faire aucune modifications sur le disque dur.

  12. Bonjour & bon dimanche…

    > Merci Clément pour ton éclaircissement…Effectivement, maintenant c’est beaucoup plus clair…Maintenant reste à passer à la pratique, c’est autre chose évidemment mais j’espère y arriver…Je te tiendrais informé 😉 Et si vraiment je n’y arrive pas, pourrais-tu avoir l’amabilité de m’adresser un e-mail quelconque (même temporaire, juste pour l’occasion) afin que je puisse t’adresser un n° de téléphone où tu pourrais me joindre pour « une assistance téléphonique » ou bien l’inverse si tu préfères, tu me donnerais un n° de mobile ou fixe car je paie les communications sur fixe & sur portable au forfait…Simplement afin d’avancer + rapidement pour moi…Je pense que le + dur est de commencer, ensuite cela ira tout seul => Enfin, je pense 😉

    Cordialement

  13. Tombé par hasard sur ce billet.
    Je fais de l’écoute ACARS depuis longtemps (avec Acards) dans le 77.
    Mes fréquences:
    131.525 toutes compagnies
    131.725 toutes compagnies
    131.825 easyJet en particulier
    136.975 majoritairement AirFrance

    La portée en VHF est bien plus que quelques dz de km !
    Pour les zincs qui transitent au dessus de nos têtes à 35kfeet
    aucun obstacle donc portée en ctaine de km (vérifiable sur flight24).
    Pour les stations sol, là évidemment faut être très proche pour recevoir l’uplink.

  14. « Pour les stations sol, là évidemment faut être très proche pour recevoir l’uplink. »
    Bonjour,
    > Qu’appelles-tu les stations sol ? En énonçant qu’il faille être très proche pour pouvoir recevoir les uplink ? Qu’est-ce le uplink ?
    Merci

  15. Oups ! 136.750 et non 136.975 comme indiqué hier (libellé en memoire du scan incorrect!)

    L’uplink est la trans acars transmise du sol vers un avion.
    Là où j’écoute, pas de station sol, trop loin, la + proche doit
    être ORY.

  16. Ah oui, ok, j’avais oublié que dans l’autre sens le contrôle aérien envoyait également des messages pour ne pas encombrer les fréquences radios…Je suis à 45km de St exupéry Lyon : Alors je ne sais pas…Mais comme tu as l’air de dire, il faut être très proche et je suppose à portée optique en + ?
    Cordialement

  17. Bonjour,
    Finalement, je suis allé sur la page que tu as mis en lien pour télécharger acarsd v1.60 (je ne sais pas pourquoi mais il n’y a rien avec v1.65, le mieux c’est lequel 1.6 ou 1.65 (la dernière version n’étant pas forcément la meilleure parce que c’est justement la dernière version ?
    Dans la database handling j’ai des données « YES » alors qu’il n’y avait rien en v1.65. Petit détail mais peut-être d’importance tout de même, je n’étais pas connecté à internet lorsque j’ai branché le scanner sur acarsd v1.65 mais comme tu l’as dit : Normalement il n’y a pas besoin d’une connexion active sur internet pour recevoir des signaux.
    Pour le logiciel acarsd, il y a installer & quick installer…J’ai utilisé « installer » => Comment fais-tu pour ouvrir l’interface graphique, il faut aller sur l’invite de commande MS-DOS ?

  18. Bonjour,
    Finalement j’ai réussi à trouver l’interface graphique d’acarsd v1.60, je l’ai ouvert & j’ai vérifié surtout que je n’étais pas connecté à internet (serveur acarsd) de manière à être sûr que les données obtenues proviennent bien du récepteur am & c’est le cas, je visualise ces choses là :
    0,-,D,0934,20120405,F-ONOU,,UU,X,H1,9,D10D,UU0947,-,
    0,-,D,0935,20120405,F-ONOU,,UU,X,H1,0,D10E,UU0947,-,
    0,-,D,0936,20120405,D-ABCF,,AB,2,Q0,5,S11A,AB549H,-,
    0,-,D,0936,20120405,D-ABCF,,AB,E,Q0,6,S12A,AB549H,-,
    0,-,D,0936,20120405,F-GRHZ,A319-111,AF,X,26,0,M29A,AF653B,-,
    0,-,D,0937,20120405,F-GRHZ,A319-111,AF,X,H1,1,D16A,AF653B,-,
    0,-,D,0937,20120405,F-GRHZ,A319-111,AF,X,H1,2,D16B,AF653B,-,
    0,-,D,0937,20120405,F-RHZ,A319-111,AF,X,H1,3,D16C,AF653B,-,

    J’ai exporté ces données de l’interface graphique via le bouton « export » sous format excell tableau & les ai recopié sous « bloc note » pour pouvoir les afficher ici…

    Juste une chose Clément, tu parles d’utiliser une simple liaison Jack d’1m50 des 2 côtés mais ce que l’on voit sur ta photo est l’utilisation d’une liaison Jack 3.5mm d’un côté (vers le récepteur) et de l’autre une sortie RCA mâle double (rouge & noir comme un raccordement à 2 hauts parleurs 😉 que tu as mis dans le fameux adaptateur rca x2 femelle-jack3.5mm => Ce que tu as énoncé n’est pas du tout ce que tu as fait, je sais tu vas me dire que c’est seulement ce que j’avais sous la main…Bon, je commence à y arriver un petit peu…Pour les ferrites, tu les as trouvé où, sur d’anciens appareils qui en disposaient…Je ne me suis pas amusé à compter les messages par heure mais pour dire vraiment, çà ne s’affole pas non +
    Mais il est vrai que je pourrais aller bien + vite dans l’avancement si tu voulais bien me filer un n° de tél via mail pour que l’on puisse mieux s’expliquer…Donc voilà, merci pour tout.

  19. Bonjour,
    Dans l’interface graphique ou j’obtiens les affichages photos avions en étant online (internet) et message acars à la fois, j’ai ce message en en-tête de tous les messages ACARS, que cela signifie t’-il ?
    « soundcard : mappeur de sons microsoft »

  20. Bonjour,
    Bon c’est normal qu’il y ait tous ces messages vu que je débute & que j’ai dû mal à maîtriser pour l’instant…Donc ne sois pas exaspéré par tous mes messages…

    Je vais essayer la prochaine de mieux structurer mes propos de manière à ce que tout cela ne fasse pas brouillon…

    Après un tout petit temps de recul & d’essai : J’ai bien l’impression Clément que lorsque je suis connecté à internet pour pouvoir recevoir les photos des avions sans lequel cette opération serait d’emblée impossible que je ne reçois pas uniquement les acars lié à mon récepteur vhf ? Car j’ai vu vraiment des avions à une distance de moi qui me font sérieusement douter que cela soit mon récepteur qui capte ces avions, je ne parle pas d’avions en hautes altitudes mais bien des avions à de très longues distances par rapport à ma position (mon récepteur), à mon avis quand on est sur le net, on capte un pt’i peu tout, non ? Au plaisir de te relire Clément & Elrico…
    Cordialement

  21. Bonjour,
    > J’ai voulu supprimer acarsd 1.6 de mon ordinateur pour ré-installer la v1.65 et ironie du comble, je m’aperçois que l’on ne peut pas désinstaller acarsd 1.6 ?? Le programme se trouve t’-il être dans le gestionnaire ajouter/supprimer des programmes de windows ? Tu ne nous avais pas parlé quant à la possible désinstallation, quel galère…

  22. Bonjour,
    > Autre chose aussi dont tu n’as point parlé dans ton article, c’est qu’en fait dans ton branchement sur la carte son où se trouve un adaptateur rca x2 femelle et où tu branches donc 2 RCA mâle=> N’est-ce pas pour pouvoir écouter 2 fréquences en même temps ? & en activant une option justement dans acarsd car tu l’as dit toi même => Pour pouvoir écouter plusieurs fréquence il faut disposer de plusieurs récepteurs & tu as fait un rapport entre le nombre possible de fréquences écoutées suivant le nombre de récepteurs dont il faut disposer d’un rapport X2 : Est-ce donc la raison de ton montage où l’on voit effectivement 2 rca mâle se logger dans un adaptateur jack 3.5mm-rca X2 femelle ??

    Cordialement.

  23.  » j’ai un adaptateur RCA vers jack 3.5 (de ce type : http://www.ldlc.com/fiche/PB00104537.html) sur la carte son car le câble dont je disposait était un câble jack 3.5 vers RCA (de ce type la : http://www.ldlc.com/fiche/PB00002425.html). C’est donc juste pour des raisons de matériel à ma disposition que j’ai utilisé ce câble.  »

    => raisons de matériel à ta disposition qui te permet paraît t’-il aussi l’écoute de 2 fréquences simultanées en activant une option paraît-il suivant ce que j’ai vu dans un forum :

    Bon voilà après achat des cables nécesaires (un jack male male de plus et un qui me permet de réunir 2 entrées en une seule pour pouvoir connecter les 2 en même temps sur une seule prise), je peux capter à la fois 2 fréquences sur l’ACARS, ce qui augmente considérablement le volume du traffic.

    Il suffit d’activer une option « two scanner in one » dans l’installer d’ACARSd et le tour est joué.

    extrait de : http://aviapassion.forumactif.com/t5437p15-acars

    En tous les cas, c’est bien tombé si cela fonctionne, ce serait bien Clément que tu puisses me répondre si possible dès que tu le peux afin que je puisse avancer mon schmilblic qui n’est pas tout à fait encore au point mais + pour longtemps je l’espère…
    En tous les cas merci pour l’aide précieuse que tu m’as apporté & permis cette réalisation à mon tour ce pourquoi tu as fait ce billet je pense, enfin je l’espère…
    Cordialement.

  24. Salut Abdel,

    Sur ce genre d’install, faut pas se formaliser.
    Je suis sous XP/acards1.65/le scan à 10cm du portable avec un cordon 20cm double jack 3.5 et ça fonctionne très bien !
    Surtout pas de squelch ! ! !
    Je t’assure que ce que tu reçois vient bien du ciel et pas du net.
    A l’instant d’un ERJ170 Regional:

    RA UNABLE TO PROCESS
    /ORYOAAF.DIS01061320
    PKG INFO/AGATHE
    ESCALE CDG
    PARKING PREVIS. A L ARRIVEE : J33TAPIS A BAGAGES : 1G

    Va sur http://www.flightradar24.com/ pour trouver tes avions en temps réel

  25. Bonjour Elrico,
    > je pense avoir téléchargé correctement le logiciel, j’ai d’abord téléchargé le dossier zipé depuis le site acarsd.org, fait « extraire vers » j’ai choisis d’extraire dans c: => Ensuite un dossier « jaune » est apparu nommé « acarsd v1.65 », je l’ai ouvert.
    – en cliquant sur installer.exe=> j’ai la fenêtre des paramètres settings (sound device, …)
    – en cliquant sur quick installer, j’ai une fenêtre d’invite ms-dos qui s’ouvre et me dit où je veux installer acarsd, je lui dis c: à nouveau et là … Des fichiers apparaissent à l’extérieur du dossier jaune « acarsd1.65 » tels que acarsdb.exe ; acarsd.exe ; acarsds.exe ; acarsdgui.exe ; acarsd95.exe ; setup.exe (existait déjà dans le dossier jaune mais est apparu à nouveau)
    Et à partir de là je clique sur un exécutable qui m’affiche la fenêtre graphique…
    Mais comment faire pour avoir la fenêtre texte de ACARSD ? Là par contre je n’y arrive pas…
    Merci pour ton aide Elrico ou bien Clément si il veut bien me répondre ??

  26. Bonjour,
    > Je suis sous xp et franchement je ne sais pas comment malgré ses instructions il fait pour pouvoir faire apparaître l’interface « texte »…Peut-être est-ce lié à ubuntu & que sous xp non ?
    Aussi, ai-je pu observer qu’en cliquant sur l’icône acarsdgui.exe que lorsqu’il tente d’ouvrir l’application, le message suivant apparaît : « this executable can only be started with from acarsd »
    Peut-être pourriez-vous m’aider en la circonstance, merci par avance ?
    Cordialement.

    1. Bonjour Abdel,

      Merci à ElRico pour avoir répondu à certaines questions. Pour ma part, je trouve enfin quelques minute pour répondre.
      -1) Pour le contact téléphonique, ne ne souhaite et ne peux malheureusement pas répondre favorablement à ta demande, tout simplement car en ce moment, je manque cruellement de temps. Cela serait tombé a une autre période, peut-être que j’aurais accepté, mais la, ça serait vraiment difficile pour moi (je fait des journées de plus de 14h nonstop en ce moment).
      2) Concernant la portée, ça dépend de pas mal de paramètres… effectivement, la première variable est la hauteur de l’avion (plus généralement de l’émetteur). Ensuite, tout pleins de paramètres entrent en jeu : conditions météo, perturbation de l’environnement dans lequel se trouve le récepteur (dans nos maisons, il y a un paquet de sources de perturbations), qualité de l’antenne et du récepteur, de la liaison PC-scanner, de la carte son du PC, sans parler des conditions de propagations, qui varient en fonction de tout un tas de paramètres et notamment du jour et de la nuit (bien qu’en VHF cela soit moins sensible)… Pour ma part, j’ai bon espoir d’augmenter de façon importante le nombre d’ACARS reçus, car j’ai passé (et obtenu) la semaine dernière l’examen radioamateur, ce qui va me pousser à déployer probablement une antenne VHF pour mes émissions, ce qui devrait permettre de recevoir les ACARS dans de biens meilleurs conditions.
      3) Effectivement, la portée de la VHF est plus ou moins optique. 45 km de Saint Ex, c’est probablement trop loin pour esperer recevoir le moindre message d’uplink (il est même probable que tu ne puisses pas entendre les communications en phonie dans le sens tour-avion, alors de la a capter un message numérique…).
      4) message du 5 avril : ce sont bien des ACARS que tu as reçus. Le montage que j’évoque dans le billet est bien celui pris en photo, j’ai juste un adaptateur RCA->jack à défaut d’un câble jack-jack. Pour les ferrites, oui, c’est de la récup, on peut en trouver sur certains câbles USB ou sur des alim. Ce montage avec la RCA permet bien en théorie d’utiliser plusieurs scanners VHF, mais ça n’est pas ce que j’ai fait.
      5) “soundcard : mappeur de sons microsoft” –> je pense que c’est le nom de la carte son de laquelle proviennent l’ACARS décodé
      6) a priori en config de base, tu n’as bien que les ACARS décodés via ton scanner VHF
      7) acarsd est un programme « propre » : il n’installe rien en dehors de son dossier. Il suffit donc de supprimer le dossier ou il est installé pour le désinstaller.
      8) L’interface graphique de acarsd ne peut être lancée que via acarsd en mode texte. Il faut donc lancer acarsd en mode texte, puis, via le mode texte, je l’indique dans le billet : http://dreamofflying.wordpress.com/2011/01/27/ecoute-des-messages-acars-acarsd-decoder-les-messages-acars-icom/#gui
      9) acarsd 1.70RC est une version en cours de développement (RC signifiant que c’est une « release candidate », une version candidate à la sortie, donc qui est normalement presque exempte de bugs connus. Comme le projet semble plus ou moins délaissé, acarsd 1.70 finale n’est jamais sorti.
      10) pour la position north/south, peut-être qu’il te récalme ta postion géographique. Je ne connais pas la version serveur de acarsd.

      Voila, j’espère que ça répond à tes questions.

  27. Bonsoir, ******** INTERFACE TEXTE / INTERFACE GRAPHIQUE****

    > Merci Clément de pouvoir être intervenu finalement :

    -Oui cela répond à toute mes questions sauf l’histoire de l’interface texte & graphique, tu dis qu’il faut lancer l’interface texte pour pouvoir par la suite lancer l’interface graphique…

    => Ma procédure est certainement donc incorrecte, j’ai cliqué directement sur acarsd.exe (il y a plusieurs icônes de présents tel acarsd95.exe, acarsdxx.exe etc… Comme dit dans mon dernier message, j’ai choisi acarsd.exe) et il est apparu directement la fenêtre tel que tu la présentes dans « interface graphique » ?

    Pourrais-tu me dire exactement ce qui se passe pour windows car ce que tu dis est donc valable aussi pour windows comme pour linux ?
    Et pourtant je t’assure Clément que j’ai simplement cliqué sur l’icône « acarsd.exe » pour que s’ouvre cette fenêtre graphique (là où l’on voit donc les avions à droite & le texte au milieu) et je n’ai rien eu d’autres auparavant ?

  28. Bonsoir,
    ******************Tour de contrôle vers avion********************************
    > C’est ce que m’ont dit certains aussi avant toi que la portée est optique donc peu de chance d’avoir la communication dans le sens tower->avion…
    ==> Je t’informe que pourtant si, j’ai la communication dans le sens tower=>avion : Elle est moins bonne forcément que dans le sens avion->tower mais elle est audible, je l’entends par contre faiblement c’est vrai mais assez pour pouvoir déchiffrer ce que dit le tower…Ensuite, il est vrai qu’en VHF normalement les conditions météo ont peu d’influence mais je puis t’assurer que je vois parfaitement la différence entre jour/nuit ; pluie / neige / ensoleillée malgré que l’on est en VHF pourtant… Précision de taille, je n’utilise pas mon antenne standard (kit) mais une antenne dédiée bande aéronautique, je pense que cela joue forcément…Tu prends la peine de répondre à mes questions, il était chose normal que j’en fasse autant en retour quant à tes doutes, je te confirme bien que je reçois aussi le sens tower->avion.

    => Là où je réside, il y a aussi une colline et dont la vue donne à perte de vue sur des plaines : Lorsque je m’y rend pour pratiquer une écoute, depuis cette colline, il reste encore à parcourir 43kms…Et là, je t’assure, c’est du plaisir, j’ai l’impression d’être dans la salle de contrôle (tower) et que je suis assis juste à côté de la contrôleuse qui me berce (joli voix en + ;-), en général je m’y rend juste au moment du coucher de soleil & au début de la nuit tombée, l’écoute est parfaite, quand je dis parfaite, c’est vraiment parfaite…Je pourrais même en écrire un blog (je plaisante)…

    1. La réception est en effet fortement influencé par la position relative de l’émetteur et du récepteur, ainsi que par le matériel (antenne notamment).

      Pour le ACARS, il faut une certaine qualité de réception, car il faut que le signal soit de suffisamment bonne qualité pour être décodable par l’ordinateur.

  29. Bonsoir,
    > Mais il est vrai que si tu pouvais me filer ce coup de main quant à ce problème interface texte/graphique, cela m’enlèverait l’épine du pied…

    A un moment donné tu parles de taper une ligne de commande là où se trouve le dossier acarsd depuis « un terminal » = > Que veux-tu dire par « un terminal » s’il te plaît ? => Il faut ouvrir l’invite ms-dos ? Ou encore dans menu démarrer=>exécuter ? Je ne sais pas comment vous faites pour tomber d’abord sur l’interface texte puis graphique en tapant une ligne de commande (je ne sais où ?)…C’est sûr Clément qu’une fois arrivé à cela, tu ne m’entendras plus car je me doute bien que tes cheveux doivent être hérissés sur la tête à voir mes comments mais comme tu dis : Il y a un début à tout avant de pouvoir maîtriser, c’est vraiment dommage que tu ne puisses pas m’assister par mail ou téléphone, cela aurait beaucoup plus aisé mais je pense que l’on peut vraiment y arriver surtout que je suis presque au bout…

  30. +++++RECEPTION ACARS VHF+++++++++++++++++++

    J’ai oublié de te dire que j’avais coché la case « serveur enable » : C’est pour cela que je me suis demandé si vraiment je ne captais que des acars lié à mon récepteur VHF ? Car de là où je suis(lyon) j’ai capté un acars provenant d’une province tout à gauche de marseille et j’ai même capté un acars d’un avion en allemagne ??? Surtout que j’ai ouvert « planefinder » équivalent à « radarvirtuel » ou encore « radarflight24.com » et que lorsque j’ai trouvé l’avion, je me suis aperçu qu’il était en allemagne, là je me suis dit : Il y a malaise, ce n’est pas des acars lié à mon VHF ?? C’est pour cela que si je veux être absolument sûr que c’est bien des acars lié à ma réception VHF, faut-il décocher « serveur enable ». justement, tu dis que dans sa fonction de base, acarsd ne reçoit que les acars de notre récepteur VHF, tu dis fonction de base dans le sens où l’on ne coche aucune option, c’est ce que tu veux dire ou bien tu veux dire que dans l’état actuel du logiciel tel qu’il nous est présenté quoi que l’on coche, on aura de toute manière que nos pures réceptions ? Aussi je te demande cela car tu as bien spécifié qu’il est nécessaire de disposer d’une connexion active pour pouvoir afficher les photos des avions, c’est pour cela que dans un même temps, je me suis dit aussi que cette connexion internet se faisant nous amenait aussi d’autres acars(partout en france) que celui seulement lié à mon récepteur a.m.

    Cordialement.

  31. //On l’a vu, il est possible de lancer acarsd en mode console en tapant “./acarsd” dans le dossier où est installé acarsd. Une interface graphique un peu plus intuitive est disponible. Pour l’utiliser, il faut au préalable lancer acarsd en mode console comme vu plus haut, il faudra laisser ce terminal ouvert tout au long de l’utilisation de l’interface. Il faut ensuite ouvrir une nouvelle console, se rendre dans le dossier où est installé acarsd puis taper la commande “./acarsdgui -attach”. //

    =>> oui, j’ai vu ceci, comme mon dossier acarsd est dans c: , j’ai ouvert l’invite ms-dos et j’ai tapé sous c:./acarsd
    et si mes souvenirs sont bon car je ne le fait pas au moment où je t’écris : C’est la fenêtre interface graphique qui s’est ouverte directement avec les cases pour photos avions à droite et le cadre texte au milieu…C’est pour cela que je ne comprends pas comment vous avez abouti à la fenêtre interface texte au préalable…

  32. Slt,

    Pour Win, tu lances acarsd.exe comme tu fais déjà et c’est tout, il n’y a rien d’autre à faire. L’interf. graphi. apparait, c’est prêt à décoder.
    Je ne saisis pas ta demande.

  33. *******************Précisions sur ma demande*******************************
    Bonjour,
    L’interface graphique apparaît…
    Apparemment, Clément énonce qu’il y a avant tout un démarrage d’un mode texte, qu’il faille laisser ouvert ce mode texte tout en lançant l’interface graphique…Sur l’interface texte, on voit d’où l’avion est parti, où il va => Les infos que l’on trouve sur « radarvirtuel » mais sans avoir à ouvrir justement « radarvirtuel » que l’on peut visualiser directement sous acarsd.
    Clément affirme bien que normalement l’interface graphique ne se lance qu’après ouverture de l’interface en mode texte et après avoir tapé une ligne de commande ./attach-guid ce qui n’est pas mon cas -> L’interface graphique s’ouvre directement dans mon cas ? Alors je me suis demandé si ceci était lié seulement à Linux ou bien que cela soit Linux ou bien windows, le démarrage doit être identique

  34. Bonjour,
    > Peux-tu me dire à quoi sert la database handling ? Car je viens de m’apercevoir après une désinstallation et ré-installation de acarsd 1.65 qu’en ouvrant le setup.exe => la boîte de dialogue « database handling » m’informe que :
    txt available (je suppose texte disponible) : « YES » (for aircraft, airlines, airport, flights and Modes) et « NO » for groundstation ; txt date : 08-04-12 ; size : 893730 ; DB available : YES ; DB count : 15570 etc…Des informations qui sont apparues lors de la ré-installation de acarsd1.65 sans avoir relié de receiver, ni même m’être connecté à internet…A quoi correspondent ces infos et comment les obtiens-on directement ainsi ?

    Cordialement.

    1. Je pense qu’il s’agit d’une étape de constitution de la base de données regroupant les infos sur les avions, les aéroports… Il se peut que le logiciel les charges sur internet, ou alors alimente se base en fonction de données présentes sous une forme texte dans l’installeur.

  35. **************BONNE NOUVELLE******************
    Bonsoir,
    > J’ai finalement une bonne nouvelle à annoncer : J’ai regardé + précisément cette fois-ci sur http://www.acarsd.org comment s’effectue l’installation sur windows & linux. Effectivement sur windows, on arrive directement sur l’interface graphique à contrario de linux, je me suis pris la tête pour rien. Donc bonne nouvelle, j’ai fait en sorte d’obtenir server=0 pour être sûr qu’il n’y a pas de connexion à un serveur & d’observer les résultats & là c’est plus probant : Les avions ou plutôt devrai-je dire les messages captés correspondent déjà mieux à un secteur proche de mon vhf (radarvirtuel) & les indications aéroports s’y rapportent tout autant…Maintenant à décoder quelques messages ACARS c’est pas de la tarte…Pour le squelch, il faut absolument le mettre sur « désactivé » soit « level9 » pour ce qui me concerne ?

      1. *********SQUELCH************************
        Bonsoir,
        > A bon ? Désactiver c’est entendre les bruits de fond ? Parce que mon mode d’emploi dit que pour désactiver le squelch, il faut aller jusqu’à level 9 & là tu n’entends absolument plus aucun bruit ?
        Je viens de lire à l’instant ta réponse…

  36. **************ACARS ou RADIOPHONIE*****************
    Bonsoir,
    > Clément vu que tu pilotes, pourrais-tu me répondre à cette question : Effectivement les ACARS sont fait pour désengorger les fréquences radios mais peut-on se demander à quel moment un équipage décide t’-il plutôt d’user de l’ACARS que de la radiophonie ? A la rigueur, on pourrait très bien concevoir qu’un équipage puisse converser depuis le décollage jusqu’à l’atterrissage uniquement en message ACARS, est-ce que cela pourrait être réalisable concrètement…

    Car je vois certains ACARS faire mention de position & de vitesse…Les ACARS envoyés par l’équipage et non les automatiques ont pour quel vocation exactement ? Informer de retard possible, de service d’assistance pour un malaise par exemple, je dis cela aussi car j’ai entendu en radiophonie demander tout cela (c’est plus rapide & direct)…Y a t’-il un quota à faire usage de la radiophonie ou du message ACARS, de quel manière est privilégié l’un ou l’autre => Car même en croisière, il est fait usage de la radiophonie avec les centres de contrôles en route (CRNA) & que l’on aurait pu penser que les ACARS sont plutôt privilégiés pour une phase de vol tel que la croisière ?
    Petite question au pilote, quand on est pas pilote, on aurait tendance à croire que lorsque l’on parle de domaine de vol, c’est un peu comme parler des différentes phases du vol ou palier (décollage,montée,palier(croisière),descente,atterrissage) ce que je croyais au début mais il me semble qu’après observation attentive, que la définition propre du domaine de vol n’est il pas qu’un avion afin d’assurer sa sécurité doit se trouver dans des intervalles acceptables de couples vitesses-altitudes caractéristiques définit par un abaque constructeur de l’aéronef emprunté ?
    Merci Clément pour ce billet fort instructif…

    1. Les ACARS sont utilisés dans certains cas pour les communications contrôle-équipage (sur certains terrains, pour informer l’avion sur les slots de décollage par exemple). Sinon, pour le moment, pas d’impératif d’utiliser les ACARS pour le contrpole. Il y a peut-être des cas que je ne connais pas…

      L’ACARS est pas mal utilisé pour les communications entre les avions et les compagnies, cela permet par exemple a un équipage d’informer la compagnie de retards, ou a la compagnie d’informer l’avion du changement de se porte de débarquement par exemple…

      Les ACARS sont aussi émis automatiquement de façon régulière par les avions pour faire des reports de positions a destination de la compagnie, ou encore de façon automatique quand les systèmes de l’avion détectent une panne, ce qui permet aux services d’entretient de préparer et de prévoir la maintenance.

  37. Bonjour,
    ***L’acars a t’-il pour vocation dans sa mission pour le contrôle aérien d’être secondairement une source de positionnement ?***

    > Comme tu l’as dit Clément, la réception ACARS est beaucoup moins précise du fait d’une réception tous les X mn alors que la réception ADS-B se fait toute les secondes…

    > Ce qui me chagrine, c’est que les messages ACARS sont soient des messages automatiques (réguliers?) à l’attention des services de maintenance ou des messages ponctuels envoyés par les équipages. Tu as défini beaucoup + haut la mission d’un service ACARS : Par conséquent, il n’ a pas vocation de fournir des renseignements sur sa position même si je vois certains ACARS fournir de telles données & pourtant il est vrai que ceux-ci sont envoyés à intervalles réguliers puisque toute les 5mn à peu près, j’ai un message ACARS du même avion, je ne pense pas que cela soit les équipages qui s’amusent à adresser toute les 5mn des messages, ils sont bien occupés à autres choses que d’adresser toute les 5mn un message à l’attention du sol ? Mais il est vrai que l’on peut tout de même se faire une idée de positionnement grâce à l’ACARS.

    Cordialement.

  38. « Ce qui me chagrine, c’est que les messages ACARS sont soient des messages automatiques (réguliers?)  »

    Désolé pour la faute d’orthographe il faut lire bien sûr :

    « Ce qui me chagrine, c’est que les messages ACARS sont soit des messages automatiques (réguliers?) « 

  39. ****************Messages ACARS brouillés******************

    Bonjour,
    > Dans ce billet, tu parles aussi des messages ACARS brouillés et comment éviter au maximum que les messages reçus soient facilement brouillés :

    -> Est-ce que ces fameux messages brouillés correspondent à ces messages ACARS bien reçus certes mais sans « CONTENT », on y voit tout => type de message ACARS ; block id ; registration de l’aéronef, nom de la Compagnie aérienne mais absolument aucun « CONTENT », comme tu ne le précises pas dans ton billet, je me permets de te poser la question si les messages brouillés sont ceux bel & bien reçu mais sans « content » ou bien lorsqu’ils sont brouillés nous n’obtenons aucune réception ?

    -> C’est dommage que tu n’aies pas le temps, tu aurais ainsi pu consacrer un billet au paramétrage de acarsd ( settings ) afin de comprendre ce qui se passe lorsque l’on coche tel ou tel fonctionnalité & ainsi optimiser le système lorsque l’on configure le SETUP. En tous les cas merci pour cette expérience…

    @ + tard.

    1. Le système ACARS intègre un système de contrôle (somme CRC je crois) qui permet de s’assurer que le message reçu est bien celui qui a été envoyé. acarsd n’affiche que les messages qui sont conformes (correctement décodés). Ceux qui sont mal décodés ne sont pas affichés je crois (par contre, il sont comptabilisés par compateur « Dupes »).

  40. Bonjour,

    libacarsd ? On nous dit qu’il convertit les signaux sonores émis depuis les avions dans un format lisible (ou compréhensible) par l’homme ?
    du site, version originale : translate soundsignals from aircraft into human readable format.

    Qu’est-ce exactement ? Est-ce une similitude à acarsd.1.65 ? Ou un tout autre concept de système, merci pour ton aide.

    Cordialement.

    1. C’est un élément logiciel qui a le même rôle que acarsd. Cet élément ne fait que le décodage des messages ACARS, et rien d’autre. Il faut donc intégrer cet élément dans un autre logiciel pour pouvoir l’exploiter (car libacarsd ne fournit vraiment que la fonction de décodage). En fait acarsd fournit une interface a libacarsd, c’est ce qui permet d’exploiter la librairie de fonction.

  41. Je me permet de compléter cet article, pour ceux qui utilisent linux, qui voudraient faire de l’adb-s pour maximum une trentaine d’Euros et un peu de chance essayez ceci :

    http://www.hamradioscience.com/the-rtl-2832u-sdr-and-ads-b/

    Il faut impérativement se procurer un dongle tv DVB-T avec un tuner E4000 qui permet de recevoir la fréquence 1090 Mhz.

    Évidement en adaptant ce tuto on doit aussi pouvoir faire de l’ACARS avec ce fameux dongle.

  42. Bonsoir
    merci pour vos infos dont je me suis servi , petite question avez vous resussi à créer une carte et à l’utiliser ? (sinon a quoi sert-elle ?), j’ai la carte du sud de la france mais aucun avion ne se positionne dessus…etrange, idées ?
    le dongle est en test ici (avec une discone) mais plutot sourd par rapport a un icom 7000 et une 9 elements 🙂

  43. Bonjour,
    Pour alimenter les informations concernant la réception des ACARS, j’utilise une clé RTL-SDR (que l’on trouve sur e-bay à moins de 15 euros port compris), qui me permet de recevoir les ACARS sans aucun problème. De même certaines clés permettent de recevoir les données transpondeur ADS-B/S qui permettent de positionner les avions sur des maps. Ca donne la même fonctionnalité que les Radarbox ou autre qui sont hors de prix ! Quant à la partie logicielle, j’utilise PlanePlotter (pour 25€ + TVA), qui me permet de combiner les ACARS et les données ADS, j’utilise aussi adsbscope (gratuit) qui lui ne traite que les données ADS. Donc pour un prix moindre, on peut très bien avoir une station de réception aéronautique à la maison 😉
    Bonnes écoutes à tous,
    Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *