Remise de gaz !

Ce samedi 12 décembre, la météo semble être assez mauvaise, il neigeote un peu et la visibilité est assez mauvaise. Mon vol est prévu à 12h et j’ai donc décidé de manger au club ce midi 😉 . Comme le sandwich est prêt et que j’ai envie de voir comment c’est au terrain, je me rend au club un peu avant 11h. Bertrand y est déjà, plongé dans la météo, qui semble confirmer ce que nous craignons, certains terrains sont Snoclo (= Snow Closed : clos pour cause d’eneigement) à l’image des Éplatures. 11h30, le ciel semble vouloir se dégager un peu, et le plafond monte peu à peu. Nous décidons avec Bertrand d’aller voir la haut ce que ça donne. Nous programmons donc deux tours de pistes ensemble, qui seront suivit de tours de piste solo, si le vol solo est envisageable avec la météo du jour et si je suis en forme. En attendant, je met en route pour mes tours de piste avec Bertrand. Le premier se fera à 1000 ft (~300 m d’altitude, tour de piste standard) afin de voir le plafond réel, et un deuxième basse hauteur (500 ft, environ 150 m), petite révision nécessaire si des fois le plafond se mettais à descendre durant mon vol solo. Le plafond se situe aux alentours des 1000 ft, mes tours de piste solo devront donc se faire à 800 ft pour garder de la marge avec la base des nuages. Ces deux tours de pistes se font en 02, ces derniers mois, j’avais pris (tant bien que mal) l’habitude de tourner en 20, mes repères pour ce sens reviennent doucement. Aujourd’hui, il y environ 10 noeuds de vent dans l’axe de la piste, bizarrement, cela se me parait facile de voler dans ces conditions, aprés avoir volé avec plus de 20 kts de vents il y a quelques semaines.

Les 2 tours de pistes sont effectués, et tout semble OK, Bertrand me donne donc le feu vert pour quelques tours de piste en solo. Je le dépose donc au niveau du taxiway, puis je remonte la piste pour m’aligner, seul, en 02. Mise en puissance, paramètre moteurs dans le vert, le badin est déjà actif, je continue. Je décolle, l’avion monte rapidement grâce au vent de face qui aide bien, à peine le bout de la piste atteint, il faut déjà rentrer les volets. 800 ft atteints, je stoppe la montée et me place en vent arrière, sans histoire. Passage en étape de base puis en finale, bien stabilisée. Arrivée en courte, je perd mon axe, ni une, ni deux, demi-assiette de montée, puissance, réchauffe : je remet les gaz, cela m’est arrivé rarement depuis le début de ma formation, mais je ne prend pas de risques, et repart donc pour un tour de piste à 800 fts/sol. Deuxième tour de piste, pas de soucis finale stabilisée l’axe et le plan sont bons, je retrouve le plancher des vaches. Vitesse contrôlée, j’effectue un 180° sur la piste pour la remonter et me ré-aligner.

Troisième tour de piste, montée et vent arrière sans problèmes, je me place en finale, en courte, cette fois, j’arrondis un peu trop fort (je ne sais pas exactement pourquoi, sans doute un petit sur-dosage ou une petit rafale de vent), et je remonte à 2 mètres au dessus de la piste, je ne me sent pas de le récupérer, donc deuxième remise de gaz (au moins cette séance m’aura permis de les travailler !!!!) et c’est reparti pour un quatrième (et dernier, l’avion étant réservé après moi) tour de piste. Finale sans soucis, je touche la piste et laisse rouler pour rejoindre le taxiway et le parking. Au parking, moteur coupé. Une séance assez formatrices qui m’as permise de travailler un peu les remises de gaz 😉 .

About

View all posts by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *