Vol patrouille

Dimanche 15 janvier 2012, vers 10h40, je me lève à peine que mon téléphone sonne ! C’est Thomas,  l’un des pilote de mon club qui me demande si je suis disponible… tout de suite pour aller photographier nos 2 Cessna en vol en patrouille. Je me débrouille pour goupiller la chose (comprendre « voir avec ma maman pour une arrivée tardive au repas de midi ») et je le rappel 5 minutes plus tard pour lui dire que c’est OK pour ma part. Rendez-vous donc à 11h au club, juste le temps qu’il me faut pour une douche express et sauter dans mes habits 😉 .

En effet, depuis maintenant 2 ou 3 ans, nos 2 Cessna (un 172, le F-BUBI, et un 152, le F-GPRF) ont étés repeints dans la même livrée. Le chef pilote, Fifi, m’avais indiqué il y a peu de temps que depuis que les 2 avions étaient habillés pareil, il n’avait qu’une envie : les voir tous les 2 en vol sur la même photo 😉 . Les conditions ce matin sont bonne (on pourrait même dire très bonnes) et les 2 Cessna disponibles, le chef pilote est au club, en compagnie 2 autres pilotes (coucou Oli et Thom), il ne leur manquait que quelqu’un pour prendre les photos, d’ou le coup de fil 😉 .

Il ne nous reste qu’a choisir l’avion photo a bord du quel je prendrais place avec Fifi, mon pilote attitré 😉 . Nous hésitons entre le PA28 et le DR400. Le PA28 est immédiatement disponible, avec sa petite fenêtre bien pratique pour prendre des photos sans être gêné par la verrière, celle-ci reste petite et offre relativement peu de latitude pour orienter l’objectif. De plus, les arceaux de la verrière sont assez gênants lorsque l’on utilise pas la petite fenêtre. Le DR400 n’est pas disponible tout de suite mais doit revenir de vol incessamment sous peu…  sa verrière offre bien plus de facilité pour le choix des angles de prises de vues, mais il n’y a aucune ouverture ce qui impose de prendre les photos au travers de la verrière. Après pas mal d’hésitations, Fifi tranche et décide que nous attendrons le DR400, qui heureusement ne tarde pas à s’annoncer sur la fréquence.

Quelques minutes plus tard, les 3 avions sur au parking. Mise en route sans aucun problème et quasi-simultanée des 3 avions malgré le froid. Nous remontons la piste ensemble puis décollons les uns à la suite des autres.

Je commence rapidement à photographier les 2 Cessna.

Les 2 Cessna
Les 2 Cessna
La 172 devant les Alpes
La 172 devant les Alpes
Les 2 avions au Mont d'Or
Les 2 avions au Mont d'Or
Le Roméo Fox en solo
Le Roméo Fox en solo

C’était ma première expérience de photo air-air, et bien force est de constater que l’on ajoute les difficultés. Il faut en effet photographier un objectif en mouvement alors que la plateforme de prise de vue est elle aussi mouvante (mouvement relatif par rapport aux autres avions, contrôlés ou non, car bien sur il faut faire avec les turbulences). Il faut ajouter à ceci le placement par rapport au soleil et aux éléments au sol que l’on souhaite voir apparaître sur l’image. Et comme on prend les photos au travers de la verrière, il faut également composer avec les reflets (je suis équipé d’un filtre polarisant qui permet de limiter le phénomène, mais ne l’empêche pas complètement, par ailleurs, le réglage de ce dernier  est élément en plus à gérer au moment de la prise de vue).

J’ai profité de ce vol pour prendre quelques images de Pontarlier :

Pontarlier au sortir de l'hiver
Pontarlier au sortir de l'hiver
Vue en toute fin de vent arrière 02
Vue en toute fin de vent arrière 02

Vous pourrez trouver quelques images supplémentaires dans cet album.

About

View all posts by

One thought on “Vol patrouille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *