Bonne année 2014

Le traditionnel billet pour souhaiter une bonne année 2014 à tous mes lecteurs !

J’en profite aussi pour regarder un peu dans le rétroviseur pour cette année 2013 qui se clôt avec 15h25 de vol, qui m’auront permis de passer le cap symbolique des 100 heures de vol le 9 juillet. Plusieurs vols sur le bassin d’Arcachon, mais aussi 2 aérodej mémorables (Sarlat pour le nombre d’avions présents, entre 165 et 185, et Angoulême pour les conditions météo venteuses, intéressantes) ainsi qu’une superbe sortie à l’Île d’Yeu. On y ajoutera bien sur les 2 premiers vols effectués en compagnie de mon fils, son vol de baptême puis le vol pour l’aérodej d’Angoulême.

Cette année 2013 a aussi été marquée par l’obtention de mon diplôme d’ingénieur en informatique, spécialité logiciels embarqués et informatiques mobiles. Obtention du diplôme au terme d’un stage chez Thales à Bordeaux, stage qui s’est concrétisé par une embauche. J’ai donc la chance de travailler désormais dans l’informatique embarquée aéronautique au sein d’un grand groupe de renommé mondial. C’est pile ce que j’avais envie de faire, bref, je suis comblé professionnellement !

Reste à espérer que 2014 m’apportera autant de bonnes choses que 2013 tant sur le plan personnel que professionnel, avec pourquoi pas un peu plus d’heures de vol 😉 . Je souhaite à mes lecteurs autant de réussite dans tous les domaines qui vous tiennent à coeur !!!

About

View all posts by

5 thoughts on “Bonne année 2014

    1. Merci ! Bonne année 2014 à toi aussi !

      Le secteur des compagnies aériennes est difficile en ce moment, mais le secteur de l’industrie aérospatial se porte plutôt bien, et je suis dans le développement, donc ça roule pas mal…
      Pour voir le dynamisme, il n’y a qu’a regarder l’actu :
      -le nombre de commandes chez Airbus et Boeing (plus de 1600 commandes passées cette année chez chacun de ces 2 constructeurs, et plus de 600 avions livrés cette année par Airbus comme par Boeing. Tout ceci fait du boulot sur les chaines d’assemblage
      -les projets en cours : A320 Neo, B737 Max, A350, tout ce qui touche aux drônes… du boulot pour les ingénieurs
      -les mises à jours des programmes existants dans le domaine militaire : modernisation ATL2, nouveau standard F3R pour le Rafale…
      -dans l’aérospatial, nouvelle fusée Vega de l’EASA, nouveaux satellites, déploiement de la constellation Galileo

      Bref, y a encore un peu de boulot dans le domaine, même s’il est possible qu’il y en ait un peu moins qu’il y a 2 ou 3 ans, le secteur se porte encore relativement bien !

      1. Travaillant comme sous-traitant direct pour AIRBUS, ce n’est quand même pas folichon pour les bureaux d’études du fait de l’absence de vrai nouveau programme.

        Comme tu travailles pour un fournisseur, le champs d’activité est bien plus large que chez nous où on a beaucoup de mal à rentrer chez ce type de client puisque historiquement on faisait que du AIRBUS.

        J’ai regardé du côté de chez Thales Avionics à Toulouse et c’est un peu sec dans les BE pour le moment …

        Wait & see comme on dit.

        1. C’est vrai que c’est difficile de juger pour moi, car je manque un peu de recule… mais je me doute bien que les années de conception 380 puis 400M ont du être assez folles dans les BE ! C’est vrai que dans mon domaine (l’informatique), il y a pas mal de boulot, car même une fois les avions en vol, on continue (et c’est relativement simple, comparativement à des modifs structurelles par exemple) à faire évoluer les systèmes (avec notamment des évolutions fonctionnelles).

          1. En tout cas bonne continuation sur tous les plans, je lis avec plaisir tes articles.
            Je vois des petits coucous dans le même genre passer au-dessus de chez moi tous les jours car j’habite à côté de l’aérodrome de Muret-Lherm prêt de Toulouse et je me dis que ça me plairait, mais j’ai d’autres priorités pour le moment 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *